DIVERTISSEMENT
31/07/2015 12:50 EDT

Orchestres en plein air: un exercice coûteux, mais essentiel

François Goupil / CBC

D'un bout à l'autre du pays, les orchestres symphoniques profitent de l'été pour offrir des concerts gratuits à l'extérieur, un investissement qui en vaut la chandelle.

Jeudi, 7000 personnes ont assisté au concert gratuit de l'Orchestre métropolitain sur le mont Royal, à Montréal. L'orchestre dirigé par Yannick Nézet-Séguin a lancé cette initiative l'an dernier.

En Colombie-Britannique, l'Orchestre symphonique de Victoria proposera, dimanche, son traditionnel concert sur l'eau, le Splash.

Les musiciens performeront depuis une barge installée dans le port de Victoria pendant que les spectateurs seront assis sur la pelouse ou dans leur embarcation : canots, kayaks ou bateaux à moteur. Chaque été, le Splash attire 40 000 personnes, soit 10 % de la population de Victoria.

Depuis 26 ans, écouter l'Orchestre interpréter l'Ouverture solennelle 1812 de Tchaikovsky sur l'eau, avec les coups de canon et les feux d'artifice, est un incontournable de la vie culturelle dans la capitale britanno-colombienne.

Le Splash, dont le budget s'élève à 300 000 $, n'est pas rentable, puisque la grande majorité des 40 000 spectateurs ne remettent pas la contribution volontaire de 5 $ suggérée par les organisateurs.

Cette initiative n'a, de plus, aucun effet positif sur la vente de billets en salle. Malgré cela, la direction et les musiciens de l'Orchestre tiennent à offrir ce cadeau annuellement à la population de Victoria.

« Ça donne une bonne image de l'Orchestre symphonique de Victoria dans la communauté. La population et les commerçants apprécient le Splash. »

— Sarah Head, coordonnatrice de l'Orchestre symphonique de Victoria

L'OSM en plein air depuis 1938

L'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) offre depuis 75 ans des concerts gratuits, toujours très courus. C'est Wilfrid Pelletier, premier chef de l'OSM, qui a eu l'idée, dans les années 30, de sortir l'orchestre de la salle de concert et de l'installer en plein air.

L'OSM a offert son premier concert gratuit sur le mont Royal le 1er juillet 1938, interprétant des airs connus de Rossini, de Bizet et de Strauss afin de rendre la musique classique accessible à un plus vaste public.

Cette tradition des concerts gratuits se poursuit aujourd'hui dans les parcs montréalais. L'OSM en a offert trois ce mois-ci.

« Je pense qu'il y a des choses que l'on doit faire pour la communauté, qui sont considérées comme des investissements dans la culture. Si on parlait seulement de retour financier, on ne pourrait pas faire de concerts éducatifs. On investit dans la culture musicale de nos concitoyens. »

Madeleine Perron, directrice de la programmation à l'OSM

Le prochain concert gratuit de l'OSM aura lieu le 5 août sur l'Esplanade du Stade olympique, pour une quatrième année consécutive. Un succès qui a attiré 20 000 personnes la première année, 30 000 la deuxième, et 40 000 personnes l'an dernier.

Cette année, sous la direction de Kent Nagano, les musiciens y interpréteront des extraits de Carmen de Bizet, avec chanteurs et danseurs, le même choix musical que Wilfrid Pelletier, en 1938, sur le mont Royal.

Avec les informations d'Ève Payette

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 20 festivals artistiques à découvrir au Québec Voyez les images