NOUVELLES
31/07/2015 16:52 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Nucléaire iranien: le chef de l'AIEA à Washington pour rencontrer des sénateurs

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) se rendra à Washington la semaine prochaine pour rencontrer des élus américains et discuter de l'accord historique sur le nucléaire iranien du 14 juillet, a annoncé vendredi l'agence basée à Vienne.

Yukiya Amano a, selon l'agence "accepté une invitation des sénateurs (...) et les rencontrera le 5 août pour discuter du rôle de l'AIEA dans la vérification et la supervision des mesures prises dans le cadre du plan d'action" sur lequel se sont entendus les grandes puissances et Téhéran après des années de négociations.

M. Amano doit rencontrer des membres de la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

L'accord conclu le 14 juillet à Vienne par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l'Allemagne, et l'Iran prévoit une levée progressive et conditionnelle des sanctions, en échange de garanties que Téhéran ne se dotera pas de l'arme atomique.

L'Iran s'est notamment engagée à limiter le nombre de ses centrifugeuses, qui permettent d'enrichir l'uranium, et son stock de matière fissile, ce que l'AIEA sera chargée de contrôler.

Les élus du Congrès américain, dominé par les républicains, ont jusqu'à septembre pour étudier l'accord sur le dossier nucléaire iranien avant de passer au vote pour l'accepter ou le rejeter.

Alors que la Maison Blanche a fait un lobbying intensif auprès du Congrès pour qu'il accepte l'accord, M. Amano risque de se heurter à la réticence de sénateurs qui y voient un passe-droit offert à Téhéran pour se doter de l'arme nucléaire.

De nombreux républicains, rejoints par certains démocrates, ont par ailleurs exprimé la crainte que cet accord provoque une course à l'armement nucléaire au Proche-Orient et renforce la position de l'Iran, mettant en péril l'avenir du grand allié de Washington, Israël.

nla/lor/gg