NOUVELLES
31/07/2015 15:12 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Mondiaux-2015 - La Russie invincible en natation synchronisée

La Russie a fait la preuve une nouvelle fois de son hégémonie sur la natation synchronisée, en remportant pour la 5e fois de suite l'épreuve par équipes libre lors des Mondiaux-2015 vendredi à Kazan.

Les Russes sont invaincues depuis 8 ans sur l'épreuve collective libre. Vendredi, elles se sont offertes le 7e des 8 titres attribués en "synchro" lors des Championnats du monde en Russie.

Le stade de football de Kazan transformé en piscine et dont les tribunes étaient totalement remplies, soit 11.000 spectateurs, a vibré pour ses nageuses dans une ambiance survoltée.

Les filles de Russie ont obtenu 98,4667 points et leurs dauphines ont été une nouvelle fois les Chinoises (96,1333).

Angelika Timanina, Alla Shishkina et Aleksandra Patskevich ont particulièrement brillé, elles qui faisaient toutes partie des trois campagnes victorieuses précédentes (2009, 2011 et 2013).

"Il n'y a pas de secret pour expliquer notre succès. Seulement des longues heures de travail très dur. Les notes attribuées parlent pour nous. La plupart du temps, on s'impose avec deux points d'écart", a expliqué Patskevich, davantage emballée par l'épreuve libre, "qui permet d'exprimer nos émotions".

La Chine a remporté sa 3e médaille d'argent de suite dans l'épreuve par équipes libre, après les Mondiaux-2011 et les Mondiaux-2009.

Les Chinoises détiennent un record un peu particulier: celui d'avoir glané le plus grand nombre de médailles mondiales, soit 22, sans jamais avoir obtenu l'or (16 médailles d'argent et 6 médailles de bronze).

Enfin, les Japonnaises ont créé la surprise en prenant le bronze (93,900), leur première médaille sur l'épreuve depuis 8 ans.

Une scénario quasi identique à celui de lundi, lors de l'épreuve technique par équipes.

Les Japonaises ont pleuré de joie à l'annonce des résultats, tout comme les Ukrainiennes, inconsolables après avoir été une nouvelle fois délogées de la 3e marche, qu'elles occupaient jusqu'à la performance du Japon.

L'Ukraine a fini 4e (93,700).

En plongeon, He Chao a apporté à la Chine son 6e titre mondial sur 3 m (555,05), devançant le Russe Ilya Zakharov (547,60) et le Britannique Jack Laugher a pris le bronze (528,90).

sc/nga