NOUVELLES
31/07/2015 07:43 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Mondiaux-2015 - Ca bouillonne à Kazan à un an des JO de Rio

Les stars de la natation sortent les crocs pour les épreuves de course des Mondiaux-2015, qui débutent dimanche, pour marquer leur territoire à un an des jeux Olympiques de Rio.

Comme toujours, les Etats-Unis, nation dominante de la discipline, arrivent avec de super vedettes telles que les championnes olympiques à peine sorties de l'adolescence, Missy Franklin et Katie Ledecky, et leurs illustres aînés, Ryan Lochte et Nathan Adrian.

Ledecky, seulement 18 ans et détentrice des records du monde sur ses 3 distances (400 m, 800 m et 1500 m libre), est la seule Américaine à se présenter en ayant signé les meilleurs temps mondiaux cette année sur ses courses.

Lors de la précédente édition en 2013 à Barcelone, Ledecky, alors teenager, avait battu 2 des 6 records réalisés dans le bassin catalan.

Franklin, de 2 ans son aînée, n'a pas particulièrement brillé cette saison et entend être à la hauteur de ses 6 médailles d'or en 2013.

Quintuple champion olympique, Lochte veut effacer une année 2014 qu'il a qualifié comme "la pire" de sa carrière.

Le nageur, âgé de 30 ans, sera la grand favori du 200 m 4 nages, où il vise une 4e victoire d'affilée.

- Grant Hackett de retour -

Aux côtés des Américains, les Australiens seront bien présents. Les +Aussies+ remontent la pente après une longue période de difficultés.

En tête de liste, deux champions venus défendre leur titre mondial: Cate Campbell (100 m libre dames) et Christian Sprenger (100 m brasse).

Campbell devra rivaliser avec sa soeur Bronte. Mais les deux femmes seront d'abord main dans la main sur le relais 4x100, dès dimanche.

La Néerlandaise Femke Heemskerk sur le 100 m sera une sérieuse adversaire tout comme sa compatriote Ranomi Kromowidjojo, champione olympique en titre.

L'Australie aligne aussi sur son relais 4x2OO m libre, son ancienne star, Grant Hackett, 35 ans et qui a décidé de faire son retour après 7 ans d'absence.

Outre les cadres de la natation, de jeunes loups voudront exister au plus haut niveau. C'est le cas de l'Australien Mack Horton (19 ans) sur 400 m et 800 m libre.

Toute jeune et déjà pourtant bien riche de médaille, la Lituanienne Ruta Meilutyte sera sous les projecteurs.

Sacrée championne olympique en 2012 à 15 ans, la brasseuse lorgne sur une 2e couronne mondiale d'affilée sur le 100 m brasse, à 18 ans.

Autre star des bassins, le Chinois Sun Yang sera l'objet de tous les regards, dès dimanche.

Le champion controversé s'alignera d'entrée sur 400 m libre, deux ans après ses 5 médailles d'or et quelques mois après sa suspension de 3 mois pour dopage gardée secrète.

- Des absents -

Elle est surnommée la +dame de fer+ autour des bassins. La Hongroise Katinka Hosszu, spécialiste du 4 nages qui a déjà battu plusieurs records du monde, pourrait bien encore faire des remous dans l'eau.

Elle aura fort à faire avec la Chinoise Ye Shiwen, sacrée aux JO de Londres en 2012 sur 200 m 4 nages et 400 m 4 nages et qui a une revanche à prendre sur des mondiaux ratés en 2013.

Le Japon, qui accueillera les jeux Olympiques en 2020, prépare son équipe avec de jeunes talents en crawl qui pourraient bien faire parler d'eux à Kazan.

La Russie, avec le sprinteur Vladimir Morozov en leader, n'a pas envie d'être ridicule.

En revanche, il y aura beaucoup d'absents en Russie, et pas des moindre.

La superstar Michael Phelps a renoncé à venir après une suspension par sa fédération pour conduite en état d'ivresse.

L'Australien James Magnussen, tenant du titre sur la distance-reine (100 m libre), a été opéré d'une épaule, le Français Yannick Agnel, sacré en 2013 sur 200 m, souffre d'une pleurésie, et le Japonais Kosuke Hagino, s'est fracturé un coude.

ryj-sc/jcp