NOUVELLES
30/07/2015 23:47 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Le pétrole en baisse en Asie après le refus de l'Opep de réduire sa production

Les cours du pétrole s'affichaient à la baisse vendredi en Asie après des déclarations de l'Opep écartant une baisse de ses quotas de production malgré l'arrivée attendue d'or noir iranien en quantité sur le marché.

Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 36 cents à 48,16 dollars. Le baril de Brent, la référence européenne du brut, cédait 29 cents à 53,02 dollars.

La prochaine réunion de l'Opep est prévue début décembre à son siège à Vienne. Le plafond collectif de production est fixé depuis près de quatre ans à 30 millions de barils par jour, soit près du tiers du pétrole brut extrait quotidiennement dans le monde. Mais l'Opep dépasse allègrement ses quotas.

"Nous ne sommes pas prêts à réduire notre production", a martelé le secrétaire général du cartel Abdallah El-Badri lors d'une conférence de presse jeudi à Moscou.

Les cours du pétrole rechutent depuis début juillet, après s'être stabilisés au cours du printemps autour de 60 dollars le baril à New York, sous le poids de la surabondance d'offre face à une demande atone, la vigueur du dollar et les aléas conjoncturels aux Etats-Unis, en Chine ou en Europe.

Passé la semaine dernière sous les 50 dollars, le baril de référence à New York ne parvient pas à refranchir ce seuil.

Jeudi, il avait perdu 27 cents à 48,52 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le Brent avait cédé sept cents à 53,31 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

mba/dan/gab/myl

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP