NOUVELLES
31/07/2015 08:35 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

La NSA a espionné le Japon, révèlent des documents de WikiLeaks

TOKYO — Le gouvernement américain aurait espionné le Japon, révèlent des documents confidentiels publiés vendredi sur le site WikiLeaks.

Cinq rapports de l'Agence de sécurité nationale (NSA), dont quatre sont identifiés comme étant «top secrets», donnent des renseignements sur les positions du Japon sur le commerce international et les changements climatiques. Ils datent de 2007 à 2009.

WikiLeaks publie aussi une soi-disant liste de 35 cibles de l'agence américaine, dont le bureau du Cabinet japonais, des numéros de téléphone du ministère des Finances et du Commerce, des dirigeants de la Banque du Japon, la division du gaz naturel chez Mitsubishi et celle du pétrole chez Mitsui.

L'authenticité des documents n'a pas être confirmée de manière indépendante, mais WikiLeaks a dévoilé bon nombre de documents gouvernementaux au cours des dernières années.

D'après le secrétaire de presse du ministère japonais des Affaires étrangères, Yasuhisa Kawamura, le Japon et les États-Unis sont en communication à propos du dossier de la «collecte d'information» de la NSA, mais n'a pas fourni plus de détails. Il a ajouté que le pays continuerait «d'employer toutes les mesures nécessaires pour protéger ses informations».

L'ambassade américaine à Tokyo a dit ne pas être au courant de cette nouvelle. Mitsui n'a pas voulu commenter, et Mitsubishi n'a pas retourné l'appel.

Trois des présumés rapports de la NSA traitent de changements climatiques et les deux autres, d'enjeux liés au commerce agricole, dont les exportations de cerises américaines au Japon.

Une note sur un rapport sur les changements climatiques datant d'avant le sommet du G8 de 2008 indique qu'il est à partager avec l'Australie, le Canada, la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande, selon WikiLeaks.

WikiLeaks a déjà dévoilé des documents semblables, qui démontraient que la NSA avait espionné l'Allemagne, la France et le Brésil.

Ken Moritsugu, The Associated Press