NOUVELLES
31/07/2015 10:33 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Jordanie: forte baisse de l'aide alimentaire de l'ONU aux réfugiés syriens

AMMAN, Jordanie — Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé vendredi qu'il était contraint de réduire de nouveau l'aide alimentaire aux réfugiés syriens en Jordanie en raison d'un manque de fonds, une autre preuve de la crise de financement croissante que vivent les agences internationales qui soutiennent les millions de déplacés du conflit syrien.

Une contribution d'urgence de 65 millions de dollars des États-Unis a permis de poursuivre le programme en Jordanie, mais le financement - même à un niveau réduit - n'est pas assuré au-delà du mois d'août, a souligné le PAM dans un communiqué.

Le don américain a aidé l'agence onusienne à éviter les coupes majeures, mais, à moins que d'autres partenaires ne prennent le relais «ce n'est qu'une question de mois» avant que la situation se reproduise, estime Muhannad Hadi, coordonnateur d'urgence régional du PAM pour la crise syrienne.

L'agence a précisé qu'elle avait «immédiatement besoin» de 168 millions de dollars pour continuer d'apporter son soutien aux réfugiés syriens en Jordanie, au Liban, en Égypte et en Turquie jusqu'en octobre.

Depuis le début du conflit en Syrie, en 2011, plus de quatre millions de Syriens se sont réfugiés dans les pays voisins. La Jordanie en accueille environ 629 000, dont la grande majorité demeure dans les communautés locales.

La majorité des réfugiés urbains en Jordanie vivent dans la pauvreté, car ils ne peuvent travailler légalement. Environ 440 000 d'entre eux ont reçu des bons d'alimentation du PAM pour survivre, mais l'agence a dû réduire son aide à plusieurs reprises au cours des derniers mois.

En août, les quelque 200 000 bénéficiaires les plus vulnérables verront la valeur de leurs coupons alimentaires passer de 28 à 14 dollars par mois. Pour les autres, la baisse sera de 14 à 7 dollars par mois, a précisé l'agence.

Cependant, les 95 000 Syriens qui vivent dans des camps de réfugiés en Jordanie - celui de Zaatari, rempli à pleine capacité, et le nouveau camp Azraq - continueront à recevoir 28 dollars par mois.

Quant aux réfugiés installés au Liban, ils recevront encore 13,50 dollars par personne par mois, le montant établi après la précédente réduction d'aide du PAM, le 1er juillet. 

Karin Laub, The Associated Press