NOUVELLES
31/07/2015 08:09 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Grèce: début des négociations des détails de l'entente de renflouement

ATHÈNES, Grèce — Les négociations pour finaliser les détails d'un troisième plan de renflouement de la Grèce ont commencé vendredi.

Les délégués de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) ont tenu une première rencontre avec le ministre des Finances, Euclid Tsakalotos. Plus tôt cette semaine, d'autres responsables de moindre rang avaient commencé à discuter de réformes fiscales et de règles du marché du travail à adopter à Athènes.

Les négociations doivent être conclues avant le 20 août, sans quoi la Grèce se trouvera en défaillance d'un paiement de remboursement de dette de trois milliards d'euros à la Banque centrale européenne (BCE).

M. Tsakalotos était accompagné par le ministre de l'Économie, Giorgos Stathakis, pour rencontrer les responsables du FMI, de la BCE, de la Commission européenne et du Mécanisme européen de stabilité.

Cette réunion avait lieu quelques heures après que le premier ministre grec, Alexis Tsipras, eut réussi à faire échouer une tentative de dissidents au sein du Syriza, son parti d'extrême-gauche, de réclamer la fin des négociations de sauvetage financier et un retour à l'ancienne devise, le drachma.

Le comité de gouvernance centrale du parti a appuyé, tôt vendredi, une proposition de M. Tsipras pour tenir un congrès d'urgence du parti en septembre, après la fin des discussions. Les dissidents avaient préalablement voulu un congrès, exhortant le gouvernement à abandonner les négociations.

Un vote il y a trois semaines a fait perdre au premier ministre sa majorité au parlement. Près d'un quart des députés du Syriza avaient refusé d'endosser de nouvelles mesures d'austérité.

The Associated Press