NOUVELLES
31/07/2015 09:47 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Fusillade meurtrière au Sri Lanka pendant un meeting électoral

Des hommes armés et masqués ont ouvert le feu vendredi dans la capitale du Sri Lanka lors d'un meeting électoral, auquel participait le ministre des Finances Ravi Karunanayake, tuant une femme et blessant douze personnes, a annoncé la police.

Cette attaque a eu lieu durant un rassemblement du parti d'union nationale (UNP, au pouvoir), qui réunissait entre 500 et 600 personnes, deux semaines avant des élections législatives anticipées destinées à renforcer le poids de l'UNP au Parlement.

"Les assaillants sont arrivés à bord de deux véhicules, dans lesquels ils se sont échappés après la fusillade", a indiqué le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera.

Cette attaque n'a pas été revendiquée, cependant le ministre Ravi Karunanayake a désigné les partisans de l'ancien président Rajapakse, battu par Maithripala Sirisena en janvier après une décennie à la tête du pays, et qui souhaite revenir sur la scène politique.

"Il s'agit d'un acte de terrorisme politique commandité par l'opposition menée par Rajapakse", a déclaré le ministre des Finances.

Mais l'Alliance pour la liberté du peuple uni (UPFA), le parti de Mahinda Rajapakse, a nié toute implication, évoquant "un affrontement interne" au sein du parti au pouvoir.

L'histoire récente du Sri Lanka est marquée par de nombreuses violences en période électorale, mais l'élection présidentielle de janvier s'est tenue dans un calme relatif.

aj/cc/iw/tsc/cls