NOUVELLES
31/07/2015 15:30 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Des données démontrent que l'eau à Rio est «impropre» pour les triathlètes

RIO DE JANEIRO — Les données les plus récentes du gouvernement brésilien sur la pollution de l'eau à Rio de Janeiro démontrent que l'eau à proximité du lieu où les triathlètes se préparent à une compétition ce week-end est «impropre» à la baignade.

Cette constatation, fondée sur les niveaux de bactéries coliformes fécales, est disponible sur le site web de l'agence de l'environnement de Rio de Janeiro.

La lecture la plus récente du niveau de contamination à la plage de Copacabana a été faite à partir d'un échantillon de lundi passé. Une compétition de triathlon servant de sélection olympique et un paratriathlon figurent au programme ce week-end et plusieurs athlètes étaient déjà à l'entraînement vendredi matin.

L'agence de l'environnement de Rio n'a pas répondu aux demandes visant à savoir si elle avait effectué d'autres tests plus récents cette semaine.

Les équipes rencontrées sur la plage de Copacabana ont déclaré que l'Union internationale de triathlon (ITU) leur a donné la garantie que l'eau était d'assez bonne qualité dans les zones où les athlètes s'entraînent.

Les athlètes ont déclaré que les conditions de l'eau ont semblé meilleures que ce à quoi ils s'attendaient. Mais les experts et les propres agents de surveillance de la pollution du gouvernement ont rappelé que la pollution des eaux usées n'est généralement pas quelque chose qui peut être vue à l'œil nu.

L'ITU a souligné qu'elle ne fait pas ses propres tests sur la qualité de l'eau, mais a demandé des informations spécifiques auprès des autorités locales sur le sujet.

Jeudi, l'Associated Press a publié les résultats d'une enquête de cinq mois sur la qualité de l'eau sur les sites de compétitions olympiques à Rio. Cette enquête a révélé des niveaux élevés de virus et de bactéries provenant des eaux usées.

Brad Brooks et Tales Azzoni, The Associated Press