NOUVELLES
31/07/2015 09:54 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Bruxelles ouvre une enquête approfondie sur le rachat de TNT par FedEx

La Commission européenne a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet de rachat du néerlandais TNT Express par le géant américain FedEx, une opération à 4,4 milliards d'euros sur le marché de la livraison des petits colis.

Gendarme de la concurrence en Europe, "la Commission craint que sur plusieurs marchés européens de la distribution internationale express et régulière de petits colis, l'entité issue de la concentration subisse une pression concurrentielle insuffisante des deux derniers acteurs encore en activité (UPS et DHL)", justifie-t-elle dans un communiqué.

Cela risque de se traduire in fine par des augmentations de prix, selon la Commission.

"De nombreuses entreprises, et notamment le commerce en ligne, comptent énormément sur des services de distribution de petits colis à la fois abordables et fiables et beaucoup de consommateurs dépendent de ces services pour bénéficier d'une distribution rapide et sûre des marchandises achetées. La Commission doit donc veiller à ce que le rachat de TNT par FedEx n'entrave pas l'exercice d'une concurrence effective", a insisté Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée de la Concurrence.

La Commission se donne jusqu'au 8 décembre pour examiner le projet d'acquisition et déterminer si ses craintes initiales sont fondées.

Début avril, FedEx a mis 4,4 milliards d'euros sur la table pour s'offrir TNT Express dans le but de décupler sa présence sur le marché européen de la livraison de colis, deux ans après une tentative similaire de son rival UPS.

L'addition de TNT Express à FedEx doit permettre à ce dernier de se hisser à la hauteur de UPS et DHL sur le marché européen de la livraison de colis.

Les deux sociétés prévoient que l'OPA amicale soit clôturée lors du premier semestre de 2016.

may/agr/st

FEDEX