NOUVELLES
31/07/2015 13:48 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Bébé palestinien brûlé vif: Ban critique "l'impunité" pour les colons

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "condamné fermement le meurtre" d'un enfant palestinien brûlé vif dans l'incendie criminel de la maison familiale par des extrémistes israéliens en Cisjordanie occupée, le qualifiant "d'acte terroriste".

M. Ban, cité par son porte-parole, critique aussi le gouvernement israélien pour "l'impunité" dont bénéficient les colons israéliens qui s'attaquent aux Palestiniens.

"L'incapacité persistante à faire cesser l'impunité pour des violences répétées commises par des colons a mené à un nouvel incident horrible et à la mort d'un innocent", souligne M. Ban. "Il faut que cela cesse".

Il demande que les coupables soient rapidement jugés et appelle Israéliens et Palestiniens au calme, "pour garantir que les tensions ne mènent pas à une escalade et à d'autres pertes en vies humaines".

"L'absence de processus politique et la politique israélienne de colonisation illégale, ainsi que la pratique brutale consistant à démolir les maisons de Palestiniens ont favorisé l'émergence d'un extrémisme violent des deux côtés", estime M. Ban.

Il "exhorte les deux camps à prendre des décisions hardies pour retourner sur la voie de la paix".

Un bébé palestinien âgé de 18 mois a été brûlé vif et ses parents et son frère grièvement blessés vendredi lorsque des extrémistes israéliens ont incendié leur maison en Cisjordanie occupée, faisant craindre un nouveau cycle de violences.

avz/faa