NOUVELLES
31/07/2015 11:10 EDT | Actualisé 31/07/2016 01:12 EDT

Abel et Ware en finale aux mondiaux FINA

Les plongeuses québécoises Jennifer Abel et Pamela Ware participeront à la finale au plongeon de 3 m des mondiaux FINA de Kazan, en Russie.

Elles ont respectivement signé les 3e et 6e performances de la demi-finale, vendredi, grâce à des récoltes de 353,90 et 318,65 points.

La Chinoise Tingmao Shi (381,90 points) a conclu au sommet, devant sa compatriote et championne en titre Zi He (371,40 points).

Plus tôt dans la journée, lors du tour qualificatif, Abel avait abouti au même échelon, tandis que Ware, de son côté, avait pris le 5e rang.

Il y a deux ans, aux Championnats du monde de Barcelone, Ware s'était hissée sur la troisième marche du podium. Abel, elle, avait terminé en 5e place.

Du côté des hommes, le Chinois He Chao (555,05 points) a remporté la palme. Le Russe Ilia Zakharov (547,60 points) et le Britannique Jack Laugher (528,90 points) ont complété le trio de tête.

Aucun représentant canadien n'a pris part au tour ultime. Le parcours du Québécois Philippe Gagné s'est en effet arrêté en demi-finale, jeudi. François Imbeau-Dulac, lui, a été éliminé au terme des qualifications.

Par ailleurs, la délégation russe a conversé son trône, à l'issue du programme libre, en nage synchronisée par équipes.

La formation russe a offert une prestation exceptionnelle devant son public, où elle a amassé 98,4667 points, dont deux notes parfaites. Les Chinoises (96,1333 points) et les Japonaises (93,9000 points) ont empoché l'argent et le bronze.

L'octuor unifolié, représenté par Gabriella Brisson, Annabelle Frappier, Claudia Holzner, Marie-Lou Morin, Samantha Nealon, Lisa Sanders, Jacqueline Simoneau et Karine Thomas, a décroché la 7e position, en vertu d'une performance de 90,0000 points.

En water-polo masculin, le Canada a triomphé du Brésil par la marque de 10-6. Justin Boyd et Jerry McElroy ont bien fait dans la victoire, avec une récolte de deux buts chacun.

Une pratique avant les JO

Les étoiles de la natation tenteront de marquer leur territoire dans les eaux russes, à un an des Jeux olympiques de Rio.

Comme toujours, les États-Unis, nation dominante de la discipline, arrivent avec des vedettes telles que les championnes olympiques à peine sorties de l'adolescence, Missy Franklin et Katie Ledecky, et leurs illustres aînés, Ryan Lochte et Nathan Adrian.

Ledecky, seulement 18 ans et détentrice des records du monde sur ses trois distances (400 m, 800 m et 1500 m libre), est la seule Américaine à se présenter en ayant signé les meilleurs temps mondiaux cette année sur ses courses.

Franklin, de deux ans son aînée, n'a pas particulièrement brillé cette saison et entend être à la hauteur de ses six médailles d'or en 2013.

Quintuple champion olympique, Lochte veut effacer une année 2014 qu'il a qualifié comme « la pire » de sa carrière. Le nageur de 30 ans sera la grand favori du 200 m quatre nages, où il vise une quatrième victoire d'affilée.

Aux côtés des Américains, les Australiens seront bien présents. Ceux-ci remontent la pente après une longue période de difficultés.

En tête de liste, deux champions venus défendre leur titre mondial : Cate Campbell (100 m libre) et Christian Sprenger (100 m brasse). Campbell devra rivaliser avec sa soeur Bronte. Mais les deux femmes seront d'abord main dans la main sur le relais 4 x 100 m, dès dimanche.

La Néerlandaise Femke Heemskerk, sur 100 m, sera une sérieuse adversaire tout comme sa compatriote Ranomi Kromowidjojo, championne olympique en titre.

L'Australie alignera sur son relais 4 x 200 m libre son ancienne étoile Grant Hackett, 35 ans, qui a décidé de faire son retour après sept ans d'absence.

De jeunes loups voudront aussi exister au plus haut niveau. C'est le cas de l'Australien Mack Horton (19 ans) sur 400 m et 800 m libre. 

En revanche, il y aura beaucoup d'absents de renom en Russie.

Michael Phelps a renoncé à la compétition après une suspension par sa fédération pour conduite en état d'ivresse.

Également, l'Australien James Magnussen, qui a subi une opération à une épaule, le Français Yannick Agnel, qui souffre d'une pleurésie, et le Japonais Kosuke Hagino, qui s'est fracturé un coude, brilleront tous par leur absence en raison de diverses blessures.