NOUVELLES
30/07/2015 14:11 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

USA: des drapeaux confédérés placés devant l'église de Martin Luther King

La police tentait jeudi d'identifier deux hommes blancs soupçonnés d'avoir déposé plusieurs drapeaux confédérés, symboles du sud esclavagiste, devant une église où avait officié le leader de la lutte pour les droits civiques des Noirs, Martin Luther King Jr.

"Nous avons des images de deux hommes blancs déposant ces drapeaux" autour de l'église baptiste Ebenezer à Atlanta, en Géorgie (sud-est des Etats-Unis), a dit en conférence de presse le chef de la police de la ville, George Turner.

Une demi-douzaine de petits drapeaux a été placée dans la nuit de mercredi à jeudi devant l'église.

"Puisque les drapeaux confédérés ont été placés sur ce site historique, nous ne pouvons bien évidemment que classer cela dans la catégorie des délits haineux", a précisé George Turner.

"C'est perturbant et répugnant mais malheureusement pas vraiment surprenant", a témoigné Raphael Warnock, le pasteur de l'église Ebenezer où Martin Luther King avait officié et prononcé plusieurs sermons avant son assassinat en 1968.

"Nous avons vu ce type d'ignominie avant, pas juste dans les années 1960 mais aussi ces dernières années, nous avons reçu des appels ces dernières semaines, des appels menaçants avec un langage très raciste", a-t-il ajouté.

La découverte survient en plein débat aux Etats-Unis sur le drapeau confédéré, provoqué par le massacre en juin de neuf Noirs dans une église emblématique de cette communauté à Charleston en Caroline du Sud (sud-est).

Le tueur présumé Dylann Roof, un jeune Blanc de 21 ans, s'affirme partisan de la suprématie blanche et avait posé sur des photos portant ce drapeau, emblème des soldats du Sud pendant la Guerre de Sécession.

Avec un fond rouge barré d'une croix diagonale bleue portant des étoiles blanches, le drapeau est perçu comme un symbole de racisme et d'esclavage pour beaucoup d'Américains.

Après la tuerie de Charleston, la Caroline du Sud -- suivie par plusieurs Etats -- l'a retiré de son Parlement, provoquant les protestations de ceux qui affirment y voir un héritage historique.

du/elc/vog