NOUVELLES
30/07/2015 13:54 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Un homme poignarde six personnes au défilé de la fierté gaie de Jérusalem

JÉRUSALEM — Un juif ultra-orthodoxe a poignardé six personnes, jeudi soir durant le défilé annuel de la fierté homosexuelle de Jérusalem, ont rapporté la police israélienne et des témoins.

L'homme était récemment sorti de prison, où il purgeait une sentence pour avoir poignardé plusieurs personnes durant un défilé de la fierté gaie en 2005, a indiqué la porte-parole de la police, Luba Samri.

Yishai Schlissel a été arrêté. D'après Eli Bin des services d'urgence, six jeunes personnes ont été blessées, dont deux gravement.

Des témoins ont raconté à la télévision de Channel 2 TV qu'un homme ultra-orthodoxe s'était rué sur les marcheurs et avait poignardé plusieurs personnes avant que la police israélienne ne l'intercepte.

Un témoin, Yishai Avior, a dit à la station qu'il avait entendu des cris et vu trois personnes au sol, ensanglantées.

Les gens couraient dans toutes les directions, paniqués, pour se protéger.

L'attaquant avait blessé plusieurs personnes dans un crime semblable en 2005. Des médias ont indiqué qu'il s'était caché dans un supermarché et qu'il en est surgi au passage du défilé.

Un porte-parole de la police de Jérusalem a affirmé qu'il y avait une présence policière «massive» pour sécuriser la parade, mais que l'homme avait «malheureusement réussi à sortir un couteau et à attaquer».

Le défilé s'est poursuivi après que les blessés ont été transportés à l'hôpital. Les marcheurs scandaient des messages pour la fin de la violence.

L'événement de la fierté gaie de Jérusalem est plus modeste que celui de Tel Aviv, auquel quelque 100 000 personnes ont participé le mois dernier. Tel Aviv est l'une des destinations les plus accueillantes au monde pour les gais.

Des homosexuels déclarés font partie de l'armée et du parlement d'Israël et de nombreux artistes populaires ne cachent pas leur orientation sexuelle, mais des communautés juives demeurent hostiles à leur endroit.

Miriam Berger, The Associated Press