NOUVELLES
30/07/2015 16:33 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Sans grande réaction au PIB américain, Wall Street finit sans tendance

Wall Street a fini incertaine jeudi, sans se décider sur une tendance après des chiffres mitigés sur l'état de l'économie américaine au second trimestre: le Dow Jones a perdu 0,03% mais le Nasdaq a pris 0,33%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 5,41 points à 17.745,98 points, tandis que le Nasdaq, entraîné par une belle performance des technologies, a gagné 17,05 points à 5.128,79 points.

Le S&P 500, un indice élargi très suivi par les investisseurs, n'a presque pas bougé, prenant 0,06 point à 2.108,63 points.

La Bourse a entamé la séance assez nettement dans le rouge, avant de se redresser pour passer le reste de la journée à hésiter autour de l'équilibre.

"On ne sait pas trop ce qui va se passer en Chine", où les Bourses ont encore baissé jeudi après avoir chuté de près de 40% depuis juin, "on ne sait pas trop quand la Réserve fédérale (Fed) va commencer à relever ses taux", actuellement presque nuls, a énuméré Mace Blicksiver, de Marblehead Asset Management.

Alors que les marchés sont avides d'indices sur le calendrier que suivra la banque centrale américaine pour retirer ce précieux soutien à l'économie, elle a entretenu le flou sur le sujet mercredi à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

Les investisseurs n'ont guère semblé trouver jeudi plus d'orientation dans l'autre événement macroéconomique de la semaine aux Etats-Unis, la première estimation du PIB du deuxième trimestre.

Même si l'économie a crû de 2,3% grâce à une consommation des ménages dynamique et un très net rebond des exportations, ces chiffres n'ont pas enthousiasmé les investisseurs.

Parmi les éléments négatifs, les investissements des entreprises ont très nettement décéléré par rapport au premier trimestre.

"Ce que l'on voit, ce sont des entreprises qui ont du mal à maintenir leurs marges dans une économie qui croît juste assez pour justifier une hausse des taux d'ici la fin de l'année", a jugé Chris Low, de FTN Financial. "Donc, les nouvelles ne sont pas catastrophiques mais pas très bonnes non plus."

Le marché obligataire montait un peu. Vers 20H15 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans reculait à 2,265% contre 2,280% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,949% contre 2,994% auparavant.

jdy/jld