NOUVELLES
30/07/2015 13:02 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Nigeria: l'armée annonce avoir libéré plus de 50 femmes et enfants des mains de Boko Haram

L'armée nigériane a annoncé jeudi avoir libéré 59 otages de Boko Haram, dont 29 femmes et 25 enfants, au cours d'une nouvelle opération militaire contre le groupe islamiste dans plusieurs localités de l'Etat de Borno, dans le Nord-Est.

"Nous avons secouru 59 civils retenus en captivité par les terroristes, dont 25 enfants, 29 femmes et cinq hommes âgés", a déclaré le colonel Tukur Gusau, porte-parole de l'armée, lors d'une conférence de presse à Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.

"Un certain nombre de terroristes ont été tués" lors de cette opération menée mercredi dans "deux camps" proches de Konduga, à une quarantaine de km au sud de Maiduguri, a-t-il spécifié.

Les captifs libérés vont être tous remis aux secours nigérians de cet État, comme cela avait déjà été le cas par le passé, a-t-il poursuivi.

L'armée nigériane a déjà annoncé avoir libéré des centaines de femmes et d'enfants retenus captifs par Boko Haram, ces derniers mois, notamment dans la forêt de Sambisa, un des repaires historiques du groupe islamiste désormais affilié à l'organisation État islamique (EI).

Plus tôt cette semaine, l'armée a annoncé avoir déjà libéré 30 personnes, dont 21 enfants et sept femmes, près de Dikwa, à 90 km à l'est de Maiduguri.

Mallam Modu Goni, l'un des hommes âgés libérés près de Konduga, présent jeudi lors de la conférence de presse, a déclaré aux journalistes avoir été enlevé par les insurgés dans sa ferme la semaine dernière.

"Les terroristes sont venus en grand nombre pour nous enlever alors que nous travaillions au champ, dans notre village, la semaine dernière. Ils ont utilisé mes vêtements pour m'attacher les mains dans le dos. Je suis resté plusieurs jours sans manger jusqu'à ce que l'armée nous sauve hier (mercredi)", a-t-il déclaré.

str-cdc/fal