NOUVELLES
30/07/2015 15:50 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Mondiaux-2015 - Maltsev et Valitova font vibrer la Russie

Les Russes Alexander Maltsev et Darina Valitova ont fait vibrer leur public en devenant les premiers champions du monde de l'histoire de la natation synchronisée en duo mixte libre, lors des Mondiaux-2015, jeudi à Kazan.

Deuxième après les qualifications, la paire russe croyait à la médaille, mais peut-être pas à l'or.

Dimanche, en finale de la toute première épreuve mixte permettant aux hommes de participer à des championnats du monde en natation synchronisée, les Russes ont été coiffés contre toute attente par les Américains Bill May et Christina Jones.

Le duo américain, porté par un show-man, Bill May, était donné favori de l'épreuve libre, où la dimension artistique est très importante.

May, 36 ans et associé à une autre partenaire sur le libre, Kristina Lum-Underwood, s'était positionné en tête après les qualifications.

Mais en finale jeudi, le jeune tandem russe, qui n'a même pas 20 ans, l'a finalement emporté (91,7333), devançant de peu les trentenaires américains (91,4667).

Les Italiens Mariangela Perrupato et Giorgio Minisini ont décroché le bronze (89,3333), tout comme sur le duo mixte technique.

- May à jamais le premier -

Maltsev et Valitova ont fait sensation dans un stade plein à ras bord, où 11.000 personnes ont crié leur joie.

May restera néanmoins à jamais le premier homme à avoir été sacré champion du monde en natation synchronisée, dimanche avec l'épreuve technique en duo.

En Russie, de nombreuses voix s'étaient élevées pour protester contre cette révolution, dans une discipline jusque là exclusivement réservée aux femmes au plus haut niveau.

Mais l'ouverture de la natation synchronisée aux hommes a été bien accueillie par la plupart des autres nations, où elle a suscité quelques retours de renoms.

La Française Virginie Dedieu, triple championne du monde, et l'Espagnole Gemma Mengual, médaillée olympique, sont sorties de leur retraite pour faire partie de l'aventure.

Dedieu, associée à Benoît Beaufils, a fini 4e et Mengual, en tandem avec Pau Ribes, s'est classée 5e.

Une heure auparavant, la Russie avait déjà vibré pour sa star, Natalia Ishchenko.

Ishchenko a remporté son 22e titre mondial pour établir un record historique de victoires dans la discipline après s'être imposée en finale du duo libre avec Svetlana Romashina (98,2000).

En plongeon, la Nord-Coréenne Kim Kuk-hyang a créé la surprise en remportant la médaille d'or au 10 m dames.

Aucune Nord-Coréenne n'était jamais montée sur un podium mondial au 10 m.

Kim Kuk-hyang s'est largement imposée avec 10 points d'avance (397,05) sur la Chinoise Ren Qian (388,00).

sc/nga