NOUVELLES
30/07/2015 16:40 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Ligue de diamant/Stockholm: la couronne suédoise pour Fraser-Pryce

Couronne de fleurs sur le crâne, la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a obtenu jeudi à Stockholm ce qu'elle était venue chercher: la confirmation de sa mainmise sur le 100 m mondial, à trois semaines des Mondiaux de Pékin.

Dans un stade chauffé à blanc par la réapparition du soleil après de fortes pluies, puis par la voix éraillée de Bonnie Tyler entonnant l'hymne national suédois, la 12e étape de la Ligue de diamant a finalement tenu son rang, mais seulement grâce à la Jamaïcaine.

Aucune meilleure performance mondiale n'est venue agrémenter la soirée suédoise. Mais pouvait-il en être autrement, si loin dans la saison et surtout si près des Mondiaux de Pékin (22-30 août).

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce sera à coup sûr un des grands noms de ces championnats du monde. La championne olympique et du monde en titre du 100 m a de nouveau fait parler sa classe en remportant le 100 m en 10 sec 93/100e (vent: -0,2 m/s).

Qu'il pleuve, qu'il vente, ou qu'il fasse très chaud comme attendu, la "Bolt au féminin", également tenante des titres mondiaux sur 200 m et 4x100 m, se présentera en plein confiance en Chine.

"Il y aura toujours la pression à gérer. Je suis la tenante du titre et il y aura tout le monde face à moi. Mais je ne m'inquiète de rien et je me réjouis d'y aller", a glissé la toujours souriante sprinteuse, aux coiffures fantasques.

Elle va maintenant partir en camp d'entraînement au Japon, du côté de Tottori, jolie bourgade au pied des montagnes, car "il (lui) reste tout à travailler".

"Le départ, la transition, le finish... Je ne vais pas m'assoir et attendre". Ses adversaires peuvent s'inquiéter.

Mutaz Essa Barshim ne pourra pas en dire autant.

Qu'arrive-t-il donc au brillant Qatari, dont le corps de liane ne semble plus vouloir aller aussi haut qu'en début de saison (2,41 m le 30 mai à Eugene, meilleure performance mondiale de la saison) ?

Le voici qui reste désormais sur quatre défaites de suite en Ligue de diamant, après Oslo, Paris, Londres et Stockholm donc.

Même s'il termine à une intéressante 2e place, il n'a franchi que 2,29 m et a subi la loi de l'Américain Jacorian Duffield, vainqueur avec 2,32 m.

"J'ai fait quelques sauts qui étaient vraiment bien et je n'étais pas loin de gagner", a pourtant déclaré Barshim. "Maintenant, mon principal objectif est de remporter les Mondiaux et pour ça, je dois m'améliorer techniquement".

Sur 110 m haies, l'Espagnol Orlando Ortega, natif de Cuba tout juste naturalisé, s'est imposé en 13 sec 18/100e, devant le champion d'Europe en titre, le Russe Sergey Shubenkov (13.22), et le champion du monde en titre, l'Américain David Oliver (13.24).

Par ailleurs, la Colombienne Caterine Ibarguen a profité de son séjour en Suède pour assurer sa victoire dans la Ligue du diamant du triple saut en décrochant sa 28e victoire consécutive dans la discipline, à condition qu'elle participe à la finale le 11 septembre à Bruxelles.

Elle aussi, comme Fraser-Pryce, ira à Pékin avec le statut de grande favorite.

fbr/nga