NOUVELLES
30/07/2015 05:11 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Les autorités françaises n'excluent pas que le débris d'avion de La Réunion provienne du vol MH370

Les autorités françaises n'ont pas exclu jeudi que le débris d'avion retrouvé la veille sur l'île de La Réunion, dans l'océan Indien, soit un fragment du Boeing 777 qui assurait le vol MH370 de Malaysia Airlines, mystérieusement disparu en mars 2014.

La provenance du débris n'est "pas identifiée" et "aucune hypothèse n'est exclue, y compris la provenance d'un Boeing 777", a déclaré la préfecture de La Réunion.

Le bureau spécialisé d'enquête et d'analyse de l'aviation civile française "a été saisi afin de coordonner l'enquête française et l'enquête internationale, conduite notamment par les experts malaisiens et australiens", a-t-elle précisé dans un communiqué.

D'une longueur de deux mètres, le débris, qui ressemble à un flaperon (morceau d'aile d'avion), a été retrouvé mercredi à Saint-André de La Réunion, sur le littoral oriental de l'île française, par les employés d'une association chargée du nettoyage du rivage.

Des enquêteurs malaisiens étaient en route jeudi vers La Réunion, pour tenter de déterminer s'il est susceptible d'appartenir au Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014 sans jamais laisser de trace.

Selon l'Australie, qui coordonne les recherches internationales dans l'océan Indien pour retrouver des traces de l'avion, la découverte de mercredi constitue " manifestement un développement très important".

"La Réunion est très loin de la région où se sont déroulées les recherches (au large de l'Australie, NDLR) mais est cohérente avec ce que nous savons sur les courants et les informations données par les satellites", a déclaré le ministre australien des Transports, Warren Truss.

"Si ce débris provient en effet du MH370, cela permettra aux familles de faire leur deuil", a-t-il souligné.

vm-dch/bpi/jh