Le sexe et la violence font-ils vraiment vendre?

Le sexe et la violence inspirent de nombreuses marques dans les secteurs de l'automobile, de l'alimentation et de la mode. Pour vendre un produit, le sexe et la violence semblent avoir fait leurs preuves, au point d'être devenues avec les années des arguments marketing de taille pour les entreprises. Mais voilà qu'une étude de l'Université de l'Ohio pourrait complètement changer la donne.

Publiée la semaine dernière dans la revue Psychological Bulletin, les résultats de l’étude ont permis de constater que le sexe et la violence ne favorisent pas un contexte idéal pour la vente d'un produit.

En analysant les données de 35 études pour un total de près de 8 500 personnes, les chercheurs ont porté leur attention sur les messages connotant des symboles liés à la violence et le sexe dans les médias, que ce soit à la télévision, au cinéma, dans les jeux vidéo ou les publicités format papier. Les chercheurs ont cherché à savoir si le sexe et la violence avaient un effet sur la mémoire des consommateurs et leurs intentions d’achats.

En 2014, cette publicité American Apparel avec une musulmane seins nus avait suscité la controverse.

L'étude a permis d'observer que la mémoire du consommateur était compromise de manière significative lorsque les messages publicitaires contenaient du sexe et de la violence.

«Les gens sont tellement concentrés sur le sexe et la violence (…) qu'ils portent moins d'attention aux messages publicitaires», explique Bushman, professeur de communication et de psychologie.

L'étude a également permis d'observer que les personnes âgées étaient moins susceptibles d'être attirées par un produit dont la publicité avait un caractère violent ou sexuel. Finalement, on a constaté que la mémoire des hommes, à la vue d'une publicité qui présente de la sexualité ou des images violentes, était plus altérée que celle des femmes.

«Cela correspond à la théorie évolutionniste qui suggère que les hommes portent plus d’attention à la violence et au sexe que les femmes », résume les chercheurs.

Lire l'ensemble de l'étude ici.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pubs NSFW American Apparel