NOUVELLES
30/07/2015 14:25 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Le procès de Richard Bain est à nouveau reporté, cette fois à mai 2016

MONTRÉAL — Nouveau report au procès de Richard Bain, accusé du meurtre prémédité, il y a près de trois ans, du technicien de scène Denis Blanchette lors du rassemblement de la victoire de la nouvelle première ministre péquiste Pauline Marois, au Métropolis.

Le juge Guy Cournoyer, de la Cour supérieure, a accepté jeudi matin de reporter à mai 2016 le processus de sélection des jurés.

L'avocat de Bain a demandé ce délai parce qu'il s'est dit incapable de trouver un psychiatre pour procéder à une nouvelle évaluation de son client.

La Couronne a plaidé de son côté que le procès devrait s'amorcer en septembre, comme prévu, parce que les victimes souhaitent maintenant tourner la page et parce que la mémoire des témoins oculaires pourrait commencer à s'émousser après quatre ans.

Richard Henry Bain est accusé d'avoir tué le technicien Denis Blanchette au Métropolis de Montréal, le 4 septembre 2012, lors de la soirée électorale du Parti québécois où Mme Marois célébrait sa victoire historique — elle devenait la première femme première ministre du Québec.

Bain fait aussi face à deux chefs de tentative de meurtre — le technicien David Courage, grièvement blessé par balles, et un policier vers qui l'accusé aurait pointé son arme, qui se serait cependant enrayée.

Il est aussi accusé de plusieurs chefs liés aux armes à feu.

Bain avait été rapidement arrêté après une courte chasse à l'homme tout près du Métropolis. Des images largement diffusées l'ont montré, escorté par les policiers, criant «les Anglais se réveillent!» et «c'est assez!».

La Presse Canadienne