NOUVELLES
30/07/2015 15:14 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Le Portugal renonce à acheter le navire militaire français Siroco

Le gouvernement portugais a annoncé jeudi renoncer "pour des raisons techniques" à acheter le Siroco, un navire de la marine française mis en service en 1998, pour lequel il avait annoncé en avril l'ouverture de négociations formelles avec Paris.

"Des expertises techniques ont relevé une série d'incompatibilités entre le navire français et l'équipement de l'armée portugaise, notamment au niveau des hélicoptères" censés être transportés sur le bateau, a précisé à l'AFP une porte-parole du ministère de la Défense.

Le Siroco est un navire de la marine française de 168 mètres de long capable de transporter et de débarquer de grandes quantités de fret, quatre hélicoptères et jusqu'à 2.000 passagers pour un court transit.

Il est par ailleurs équipé de deux blocs opératoires et d'une cinquantaine de lits médicalisés.

"L'armée portugaise a cependant besoin d'un navire de ce type, nous allons continuer à chercher une solution sur le marché", a précisé le ministère de la Défense.

Le Portugal avait envisagé dans un premier temps de construire un tel bateau sur ses chantiers navals de Viana do Castelo au nord du pays, mais cette solution était trop coûteuse, notamment en période de rigueur budgétaire.

Le Brésil et le Chili seraient sur les rangs pour acheter le Siroco, dont le prix avoisinerait 80 millions d'euros.

ode/amd