NOUVELLES
30/07/2015 07:11 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Grèce: Tsipras propose un congrès de Syriza en septembre

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a officiellement proposé jeudi aux membres de Syriza, le parti de gauche radicale qu'il dirige, la tenue d'un congrès extraordinaire en septembre pour définir une position commune vis-à-vis de l'accord avec les créanciers du pays contesté par une minorité interne.

"Je propose la tenue d'un congrès ouvert et démocratique en septembre", a déclaré devant un comité central du parti à Athènes le Premier ministre, officialisant une initiative évoquée depuis plusieurs jours.

Les instances dirigeantes de Syriza décideront d'ici la fin de la journée si elles approuvent cette proposition. Alexis Tsipras espère que lors de ce congrès une majorité se dégagera en faveur du soutien à l'accord avec les créanciers qu'il a signé le 13 juillet.

Si sa ligne l'emporte, il pourra organiser des élections législatives anticipées avec de meilleures chances de marginaliser ses opposants et de regagner une majorité parlementaire unie autour du soutien, même critique, au troisième plan de sauvetage des créanciers UE et FMI.

Les 15 et 22 juillet, plus de 30 des 149 députés Syriza ont voté contre les premières réformes demandées par les créanciers et le Premier ministre ne dispose plus du seuil minimum de 151 députés (sur 300) pour appliquer le nouvel accord sans le soutien de trois partis d'opposition.

Reconnaissant une nouvelle fois qu'il avait dû accepter "un compromis difficile" pour éviter une sortie de la Grèce de l'euro, il a affirmé clairement qu'il n'y a "pas actuellement d'autres alternatives".

"Si certains pensent qu'un autre Premier ministre, un autre gouvernement peut faire mieux, qu'ils le disent ouvertement', a-t-il lancé à l'adresse de ses opposants.

"Si nous n'avons pas d'objectif commun, il n'y plus de raison de coexister (...) S'appuyer sur les votes des autres partis et poursuivre avec cette dualité interne ne peut continuer éternellement", a-t-il ajouté, montrant sa détermination à régler les divisions au sein de son parti.

smk-jph/ia