NOUVELLES
30/07/2015 12:42 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Derrière des allures de comédie, Le mirage dépeint une réalité grinçante

Le mirage touche une corde sensible. Cette fiction dépeint avec un humour grinçant un grand mal de la société actuelle; celui de la surconsommation et de la surstimulation.

Un texte de Tanya Lapointe

Réalisé par Ricardo Trogi, le film s'annonce d'abord comme une comédie, mais les apparences - comme un mirage - sont trompeuses. Le ton est léger, le propos, lui, dramatique.

Louis Morissette, qui a coécrit le scénario du film avec François Avard, s'est donné le rôle d'un père de famille en pleine crise de la quarantaine.

Le Mirage traduit efficacement le malaise qu'il ressent face au cercle vicieux de l'endettement, alors qu'il tente de sauver les apparences avec sa conjointe, jouée par Julie Perreault. Pour en rajouter, le couple est confronté à l'apparence de liberté incarnée par un couple d'amis, formé par Christine Beaulieu et Patrice Robitaille. Mais là aussi, la réalité et l'illusion se confondent.

On se sent en terrain connu avec Le mirage, notamment parce qu'il fait écho au film Horloge biologique, qui a aussi été réalisé par Ricardo Trogi. Quant au personnage de Louis Morissette, il n'est pas sans rappeler celui qu'il incarnait dans la célèbre série C.A.

Mais si le scénario exploite les mêmes filons de l'infidélité et de la fuite, ce film fait preuve d'une plus grande maturité en confrontant la réalité de façon rafraîchissante.

Le mirage ne laissera personne indifférent, ni dans son propos ni dans sa forme, avec des plans séquence impressionnants et une trame sonore envoûtante, qui comprend des chansons de Louis-Jean Cormier, Coldplay et Radiohead.

Christal Films, qui nous a donné Louis Cyr, a produit Le Mirage avec un budget de 5,4 millions de dollars. Reste à voir s'il fera le poids au box-office.

Le mirage sortira en salle le 5 août prochain.