NOUVELLES
30/07/2015 17:45 EDT | Actualisé 30/07/2016 01:12 EDT

Cincinnati: un policier plaide non coupable du meurtre d'un automobiliste noir

CINCINNATI — Un policier blanc qui a tiré sur un Afro-Américain interpellé en raison d'une plaque d'immatriculation manquante a plaidé non coupable jeudi à des accusations de meurtre et d'homicide involontaire.

L'agent Ray Tensing, un policier du campus de l'Université de Cincinnati âgé de 25 ans, est accusé d'avoir abattu Samuel DuBose, 43 ans, lors d'un contrôle routier à Cincinnati, en Ohio.

Son procès se déroule dans un contexte de tensions raciales, car plusieurs policiers américains blancs ont été accusés au cours des derniers mois d'avoir tué des Afro-Américains non armés.

Quand la juge Megan Shanahan a fixé à un million de dollars le montant de la caution de l'agent Tensing, des personnes présentes dans la salle d'audience ont applaudi, avant d'être réprimandées par la magistrate. Celle-ci a rejeté l'argument de la défense voulant que l'accusé ne soit pas à risque de s'enfuir.

Ray Tensing, dont les gestes ont été enregistrés par la caméra qu'il portait sur lui au moment des faits, doit retourner en cour au mois d'août. S'il est reconnu coupable, il pourrait être condamné à la prison à vie.

Son avocat a précisé que l'agent Tensing avait «craint pour sa vie» pendant son altercation du 19 juillet avec Samuel DuBose, qui conduisait un véhicule sans plaque d'immatriculation à l'avant, contrairement à ce qui est exigé par la loi de l'État de l'Ohio.

Les autorités ont indiqué que l'automobiliste avait refusé de montrer son permis de conduire au policier et refusé de sortir du véhicule. L'agent a soutenu avoir été traîné sur une certaine distance par la voiture et contraint de tirer sur M. DuBose, qui a été atteint d'une balle à la tête et est décédé.

La vidéo des événements n'a pas été rendue publique par les autorités.

«Cet agent était en faute», a affirmé mercredi le chef de police de Cincinnati, Jeffrey Blackwell, ajoutant que les policiers «devaient être tenus responsables» quand ils sont dans le tort. 

La famille de Samuel DuBose a exhorté la communauté à demeurer calme, comme elle l'a fait jusqu'à présent au cours des manifestations qui se déroulent depuis l'incident.

Lisa Cornwell et Dan Sewell, The Associated Press