Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Zimbabwe: deux hommes qui auraient tué un lion font face à des accusations

HARARÉ, Zimbabwe — Les autorités de la faune du Zimbabwe ont annoncé mardi que deux hommes accusés d'avoir tué un lion bien connu au pays devraient comparaître devant les tribunaux.

Un chasseur professionnel et le propriétaire d'une ferme font face à des accusations pénales en lien avec la chasse d'un lion protégé communément appelé «Cecil». Sa disparition a porté un coup dur au tourisme du pays, selon les autorités.

Un communiqué conjoint des responsables de la faune et des organisateurs de safaris indique que la bête aurait été attirée vers une ferme de l'ouest du pays, où elle aurait été tuée par un touriste américain.

L'Américain, qui aurait payé 50 000 $ pour exécuter l'animal, aurait quitté le pays, selon les autorités.

«Cecil», qui était reconnu par sa crinière noire, était étudié par des experts de l'Université d'Oxford, dans le cadre d'un programme de recherche.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.