Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Près de 1900 civils seraient morts depuis le début du conflit au Yémen

BERLIN — Près de 1900 civils ont perdu la vie depuis le début du conflit au Yémen, dont au moins 200 dans les 12 derniers jours, selon l'Organisation des Nations unies (ONU).

Le bureau des droits de l'homme de l'ONU a également annoncé, mardi, que 353 civils avaient été blessés du 16 au 27 juillet. Le bilan s'élève donc à 1895 morts et 4182 blessés au total depuis le 26 mars.

L'ONU a aussi indiqué que 20 installations civiles avaient été partiellement ou complètement détruites par les combats dans les derniers jours, augmentant le nombre total à 207 depuis mars.

Le conflit yéménite oppose des rebelles houthis et les forces loyales à l’ancien président Ali Abdullah Saleh à des séparatistes du sud du pays, des milices locales et tribales, des militants islamistes sunnites et les forces du président en exil Abed Rabbo Mansour Hadi.

Les rebelles se sont emparés de la capitale, Sanaa, en septembre, et une coalition dirigée par l’Arabie saoudite a lancé en mars des frappes aériennes contre les rebelles et leurs alliés.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.