Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Merck surpasse les attentes au malgré un recul des ventes et des profits

Le bénéfice du deuxième trimestre de Merck a plongé des deux tiers, coulé par la vente de ses activités de produits de consommation, des taux de change défavorables, une baisse des ventes de certains de ses médicaments clés et de lourdes charges non récurrentes.

La plus grande société pharmaceutique au monde au chapitre des revenus a malgré tout modestement surpassé les attentes de Wall Street et augmenté ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

L'analyste Ashtyn Evans, de la firme Edward Jones, a estimé qu'il s'agissait d'un «trimestre mitigé», puisque de nouveaux traitements prometteurs pour l'hépatite C et le cancer obtiennent une étude réglementaire accélérée et que les mesures de réduction de coûts ont permis d'augmenter le bénéfice. Mais ces facteurs ont été contrebalancés par toutes les charges et par la perte des revenus des activités de consommation, qui totalisaient 583 millions $ US il y a un an.

L'entreprise de Kenilworth, au New Jersey, qui produit le vaccin Gardasil contre le cancer et le traitement Januvia contre le diabète, a indiqué mardi avoir engrangé un bénéfice net de 687 millions $ US, soit 24 cents US par action. En comparaison, elle avait réalisé un bénéfice net de 2 milliards $ US, ou 68 cents US par action, au deuxième trimestre de 2014.

En excluant des charges totalisant 1,75 milliard $ US, soit 62 cents US par action, le bénéfice ajusté de Merck a atteint 2,4 milliards $ US, soit 86 cents US par action. Les analystes visaient en moyenne un bénéfice ajusté par action de 80 cents US.

Merck a observé une baisse de sept pour cent de ses revenus attribuable à la vente de ses pilules anti-allergies Claritin, ses soins pour la peau Coppertone et d'autres produits de consommation à Bayer AG.

Les revenus totaux ont diminué de 11 pour cent à 9,8 milliards $ US, mais ceux attribuables aux médicaments vendus sous ordonnance n'ont reculé que de six pour cent. Les analystes interrogés par Zacks Investment Research misaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 9,71 milliards $ US.

Merck s'attend à ce que son bénéfice pour l'ensemble de l'exercice s'établisse entre 3,45 $ US et 3,55 $ US par action, en excluant les éléments non récurrents. En avril, cette prévision était d'entre 3,35 $ US et 3,48 $ US par action. Son chiffre d'affaires annuel devrait pour sa part s'établir entre 38,6 milliards $ US et 39,8 milliards $ US, calcule-t-elle.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.