Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le bénéfice et les revenus de Pfizer surpassent les attentes au 2e trimestre

Pfizer a surpassé les attentes des analystes de Wall Street à son deuxième trimestre et augmenté ses prévisions pour 2015, les ventes de plusieurs produits ayant immunisé les revenus de la deuxième plus grande société pharmaceutique au monde à la vigueur du dollar américain et à la concurrence des médicaments génériques, moins coûteux.

Pfizer a observé une hausse de 37 pour cent des revenus tirés de la vente de Prevnar 13, le vaccin le plus vendu au monde, ce qui l'a aidé à contrebalancer une charge de 1 milliard $ US attribuable au taux de change. Le Prevnar 13 a apporté à la pharmaceutique des revenus de 1,5 milliard $ US au cours du trimestre, et Pfizer se prépare à profiter encore davantage de cette catégorie.

Les vaccins sont un des principaux secteurs de recherche de Pfizer. La pharmaceutique a d'ailleurs augmenté son travail dans ce secteur, espérant pouvoir protéger les consommateurs pendant essentiellement toute leur vie.

Pfizer a aussi obtenu 140 millions $ US au cours du deuxième trimestre grâce à Ibrance, un traitement contre le cancer du sein approuvé plus tôt cette année par les autorités réglementaires. La performance d'Ibrance a surpassé les attentes de plusieurs analystes.

D'autre part, les revenus mondiaux de l'antidouleur Celebrex ont plongé de 71 pour cent à 224 millions $ US, la concurrence générique sur le marché américain ayant grugé ses ventes. Le secteur des médicaments génériques a aussi miné les chiffres de Zyvox, dont les ventes ont reculé de 26 pour cent à 259 millions $ US.

Les ventes du traitement Lyrica, contre la fibromyalgie, ont glissé de sept pour cent à 1,22 milliard $ US.

Dans l'ensemble, le bénéfice net de Pfizer a reculé de 10 pour cent à 2,63 milliards $ US au plus récent trimestre, comparativement à 2,91 milliards $ US l'an dernier. Le bénéfice ajusté, qui exclut les gains et coûts non récurrents, s'est établi à 56 cents US par action.

Les analystes misaient en moyenne sur un bénéfice par action de 51 cents US, selon les prévisions recueillies par Zacks Investment Research.

Les revenus ont diminué de sept pour cent à 11,85 milliards $ US, ce qui s'est tout de même révélé supérieur aux attentes des analystes, qui prévoyaient un chiffre d'affaires de 11,41 milliards $ US.

En excluant l'impact des taux de change, les revenus de Pfizer auraient avancé d'un pour cent au deuxième trimestre.

Pfizer s'attend maintenant à ce que son bénéfice ajusté de 2015 s'établisse entre 2,01 $ US et 2,07 $ US, alors que ses prévisions précédentes étaient d'entre 1,95 $ US et 2,05 $ US par action.

Les analystes prévoient, en moyenne, un bénéfice ajusté par action de 2,06 $ US, selon FactSet.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.