Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Iran prévoit des discussions «de haut niveau» avec l'Union européenne

TÉHÉRAN, Iran — Le ministre iranien des Affaires étrangères a annoncé mardi que des discussions «de haut niveau» auraient lieu prochainement entre son pays et l'Union européenne dans la foulée de la conclusion de l'accord nucléaire entre la République islamique et les grandes puissances, plus tôt ce mois-ci.

Mohammad Javad Zarif a précisé que les pourparlers «dans un avenir proche» porteraient sur l'énergie, l'environnement, les droits de la personne, mais aussi sur «l'extrémisme, le terrorisme et le sectarisme» au Moyen-Orient.

M. Zarif a fait ces commentaires après une rencontre à Téhéran avec la Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini.

Les échanges commenceront au niveau des ministres adjoints, pour se poursuivre plus tard avec les ministres des Affaires étrangères.

Le ministre iranien a souligné que l'Iran et l'Europe partageaient de nombreux intérêts sur l'énergie, le transport, le commerce et les droits de la personne.

Le président Hassan Rouhani s'est aussi entretenu avec Mme Mogherini et il a adhéré à l'idée d'un rapprochement avec l'Union européenne.

«Des relations scientifiques, culturelles et politiques devraient être développées avec l'Europe. Cependant, les relations économiques et commerciales sont plus accessibles et faciles (à approfondir)», aurait-il déclaré, cité par l'agence de presse officielle IRNA.

Par ailleurs, M. Zarif a appelé les États-Unis à adopter l'entente nucléaire pour «dissiper la méfiance envers le peuple iranien». Il a réitéré que Téhéran respecterait ses engagements.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.