Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

54% des utilisateurs de smartphones sauveraient d'abord leur téléphone plutôt que leur chat dans un incendie

Peu importe leur pays d'origine, des utilisateurs du monde entier l'admettent: ils dorment avec leur smartphone, l'emportent aux toilettes et penseraient d'abord à le sauver des flammes plutôt... que leur chat en cas d'incendie.

Ce sont les conclusions d'une enquête sur les habitudes des utilisateurs de smartphones conduite auprès de 7000 personnes dans sept pays et publiée mardi par Motorola, propriété du géant chinois de l'électronique Lenovo.

Six utilisateurs sur dix admettent dormir leur téléphone à la main, le pourcentage grimpant même en Inde (74%) et en Chine (70%). Plus d'un sur deux (57%) l'emporte aux toilettes, la Chine et le Brésil battant les records dans cette catégorie.

Un sur dix dit même l'utiliser sous la douche et plus de la moitié des sondés (54%) confessent qu'ils sauveraient d'abord leur smartphone des flammes plutôt que leur chat en cas d'incendie.

Plutôt le portable que le sexe

La relation est parfois si intense que 22% des sondés seraient prêts à renoncer au sexe pendant un week-end plutôt qu'à leur smartphone. Et 40% confient à leur téléphone des secrets que leurs meilleurs amis ignorent.

Mais cette idylle ne les comblent pas pour autant. Seul 39% des sondés ont dit être "heureux" avec leur smartphone et 79% sont contrariés quand leur appareil les interrompt à un mauvais moment.

L'enquête a été menée en ligne par KRC Research auprès de 7112 propriétaires de smartphones aux Etats-Unis, Royaume-Uni, Brésil, Mexique et en Chine, Espagne et Inde.

Elle a été publiée par Motorola à l'occasion de la présentation de deux nouvelles versions améliorées de son modèle vedette de smartphone, Moto X, qui seront vendus plusieurs centaines d'euros moins chers que d'autres modèles emblématiques, selon son fabricant.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gadgets technos pour papa

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.