Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

DuPont affiche un bénéfice du 2e trimestre mais déçoit les analystes

WILMINGTON, Del. — Le bénéfice du deuxième trimestre de DuPont a chuté de 12 pour cent, le fabricant de produits chimiques ayant réduit ses prévisions pour l'exercice en cours pour s'ajuster à la vigueur du dollar américain et à un recul des ventes de son segment de produits agricoles.

L'entreprise de Wilmington, au Delaware, a en outre réduit son dividende trimestriel à 38 cents US par action, comparativement à 49 cents US précédemment. DuPont a l'intention de racheter 2 milliards $ US en actions cette année et un autre 2 milliards $ US l'an prochain avec le produit de l'essaimage de ses activités Chemours.

DuPont mise dorénavant sur un bénéfice ajusté d'environ 3,10 $ US par action pour l'ensemble de 2015, comparativement à ses prévisions précédentes, qui visaient un bénéfice de 4 $ US. Des responsables de l'entreprise ont expliqué que la plus grande partie de cette diminution était attribuable au retrait des résultats de Chemours, dont les activités sont maintenant distinctes.

Les analystes attendaient jusqu'à aujourd'hui un résultat ajusté annuel de 3,50 $ US pour DuPont, selon les prévisions recueillies par FactSet, mais un représentant a noté que cette prévision comprenait toujours les résultats de Chemours.

Au cours du deuxième trimestre, DuPont a engrangé un bénéfice de 940 millions $ US, comparativement à celui de 1,07 milliard $ US réalisé à la même période l'an dernier. Le bénéfice ajusté a atteint 1,18 $ US par action pour le plus récent trimestre.

Les analystes attendaient plutôt un résultat par action de 1,19 $ US, selon Zacks Investment Research.

Les revenus ont reculé de 11 pour cent à 8,6 milliards $ US, tandis que les analystes attendaient un chiffre d'affaires de 9,28 milliards $ US.

Le bénéfice d'exploitation du segment de l'agriculture a perdu sept pour cent par rapport à l'an dernier, pour s'établir à 778 millions $ US, un recul attribuable notamment à la faiblesse des ventes de soya. Une diminution du prix du dioxyde de titane a pesé sur le bénéfice d'exploitation du segment des produits chimiques, lequel a reculé de 55 pour cent à 113 millions $ US.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.