NOUVELLES
25/07/2015 09:09 EDT | Actualisé 25/07/2015 09:10 EDT

De Grasse se couvre à nouveau d'or

Ezra Shaw via Getty Images
TORONTO, ON - JULY 24: Andre De Grasse of Canada holds the Canadian flag after winning the men's 200 meter final on Day 14 of the Toronto 2015 Pan Am Games on July 24, 2015 in Toronto, Canada. (Photo by Ezra Shaw/Getty Images)

Andre De Grasse a pris goût à la plus haute marche du podium dans la Ville Reine. Le spécialiste du sprint a transposé ses succès du 100 m au 200 m, vendredi, aux Jeux panaméricains de Toronto.

Celui qui a fait écarquiller bien des yeux d'un océan à l'autre mercredi lors de sa conquête de l'or au 100 m a de nouveau répondu aux attentes, mais cette fois-ci au 200 m.

De Grasse a enlevé les honneurs de l'épreuve en raison d'un temps canon de 19 s 88/100, à seulement 8 centièmes de seconde de la marque des Panam détenue par le Jamaïcain Rasheed Dwyer (19,80).

«C'est incroyable. Ça semble irréel, je ne peux pas croire que je viens de faire ça. Je ne me sentais pas si bien hier et j'avais un peu peur pour aujourd'hui, mais j'ai trouvé le moyen de réussir. Je suis juste heureux, a indiqué le double champion panaméricain.

«Tout ce dont j'avais besoin, c'était d'un peu de repos. Une fois reposé, je me suis réveillé ce matin et je me sentais très bien. J'ai reçu des traitements, j'ai reçu un massage, j'ai fait des étirements, et je me sentais prêt. J'étais prêt.»

«C'était l'occasion d'une vie de pouvoir réaliser cela ici, devant cette foule. J'espère ravoir une occasion semblable un jour», a-t-il renchéri.

Dwyer, auteur du record des Jeux panaméricains en demi-finales jeudi, a eu de la difficulté à cacher sa déception à l'issue de la course.

Son chrono de 19,90 l'a relégué au 2e rang, derrière De Grasse. Le trio de tête a été complété par le Panaméen Alonso Edward (19,90).

À noter que les trois médaillés sont les seuls athlètes à avoir couru sous la barre des 20 secondes.

Brannen et Philibert-Thiboutot sur le podium

Quelques minutes après la performance sans faille de leur compatriote, Nathan Brannen et Charles Philibert-Thiboutot ont donné une raison de plus au public torontois, présent au stade d'athlétisme de l'Université York, de festoyer.

La paire canadienne s'est adjugé la deuxième et la troisième marche du podium à l'issue du 1500 m, en raison de chronos de 3:41,66 et 3:41,79.

Les deux hommes ont talonné le vainqueur Andrew Wheating (3:41,41), jusqu'à la toute fin du parcours, mais en vain. L'Américain a été le premier à rallier l'arrivée.

Le 3000 m steeple féminin a également permis à la délégation canadienne d'ajouter une couronne à sa récolte.

L'Acadienne Geneviève Lalonde (9:53,03) a signé la troisième performance de la compétition, derrière un tandem américain composé de Ashley Higginson (9:48,12) et Shalaya Kipp (9:49,96).

Lalonde et ses deux rivales des États-Unis ont été groupées dans un peloton pendant la majeure partie du parcours, avant que le trio ne s'échappe dans les derniers tours.

Aucune de leurs adversaires n'a pu maintenir la cadence.

La Canadienne Erin Teschuk (10:02,33), leur plus proche poursuivante, a abouti au pied du podium.

Hyacinthe 6e en finale

Chez les femmes, au 200 m, Kimberly Hyacinthe (23,28) a eu peine à suivre le rythme de ses rivales. Dès la mi-course, on pouvait aisément constater que la Québécoise ne pourrait pas se faufiler parmi les meneuses.

Elle a finalement conclu au 6e échelon.

Hyacinthe a accusé un retard de 63 centièmes de seconde sur la gagnante, Kaylin Whitney (22,65).

L'Américaine s'est imposée devant sa compatriote Kyra Jefferson (22,72) et la Jamaïcaine Simone Facey (22,74).

Hyacinthe avait réalisé des chronos de 23,30 s et 22,81 s lors du tour initial et de sa vague demi-finale du 200 m.

Par ailleurs, les relais 4 x 100 m féminin et masculin canadiens ont tour à tour décroché leur billet pour la finale.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La cérémonie des Jeux panaméricains en photos Voyez les images