BIEN-ÊTRE
24/07/2015 10:35 EDT | Actualisé 15/11/2016 02:55 EST

Always #CommeUneFille, rien ne t'arrête: parce que 72 % des jeunes filles se sentent freinées par la société

Courtoisie

#CommeUneFille, rien ne t'arrête" est la suite de #CommeUneFille: cette campagne lancée en juin 2014 et qui démontrait clairement que le début de la puberté et les premières règles correspondent au moment de leur vie où les filles ont le moins de confiance en elles, et que des mots durs peuvent également peser lourd dans cette chute de confiance. Visionnée plus de 90 millions de fois dans le monde entier au cours de la dernière année, la marque ne pouvait en rester là, voici la suite.

Retour sur cette campagne

La campagne, réalisée par Always, a montré l’impact que pouvait avoir la phrase « comme une fille » sur les jeunes filles, ce qui a grandement inspiré ce mouvement permettant de changer la perception du public.

Après le visionnement de la vidéo #CommeUneFille, la plupart des répondants (76 pour cent des femmes âgées entre 16 et 24 ans et 59 pour cent des hommes) ont déclaré que la vidéo avait changé leur perception de la phrase « comme une fille », d’après la deuxième vague de l’enquête consacrée à la puberté et la confiance.

Des photos de la campagne #CommeUneFille

Galerie photo #CommeUneFille: la campagne Voyez les images

Des croyances qui perdurent à tort

Cette étude a aussi permis de soulever l’existence de certaines croyances qui portent à croire que le talent et les habilités relèvent de la génétique. Un peu comme la couleur des yeux par exemple. En réalité, le cerveau fonctionne comme un muscle et il se développe, s’adapte et se renforcit avec la pratique et l’exercice. Nos capacités à effectuer une tâche ou encore pratiquer et d’y exceller ne relève en rien de votre génétique, peu importe que vous soyez une fille ou un garçon.

« Always #CommeUneFille, rien ne t’arrête »

Le premier court métrage a soulevé tellement d’intérêt que la multinationale revient à la charge avec un nouveau film, « Always #CommeUneFille, rien ne t’arrête ». Pour créer cette vidéo, ils ont eu recours à Lauren Greenfield, réalisatrice primée pour ses documentaires, qui avait aussi réalisé l’été dernier le premier film #CommeUneFille d’Always. La nouvelle vidéo souligne que les attentes de la société ont un profond impact sur la confiance des jeunes filles, surtout au début de la puberté. Des filles et des femmes de tous âges et d’origines diverses ont été interrogées afin de savoir si on leur avait déjà dit de faire ou de ne pas faire quelque chose parce qu’elles étaient des filles.

Les réponses à cette question se trouvent dans la vidéo

La réalisatrice du court métrage nous explique à quel point elle fut touchée par des enseignants qui ont inclus le visionnement dans le cadre de leur cours. Des réactions fortes et très positives ont suscité la prise d’action parmi les élèves. De jeunes filles âgées d’à peine 10 ans ont même demandé la possibilité d’avoir une journée « filles » à l’école.

« Les filles ne peuvent pas être courageuses » et « les filles ne sont pas fortes ». Voilà des croyances et des paroles encore bien trop présentes dans notre quotidien. À nous de faire une différence auprès de nos amies, mères, sœurs et jeunes filles. Nous pouvons clairement témoigner que ce sont des affirmations réductrices qui semblent venir d’une époque révolue. Joignons-nous au mouvement et faisons mentir les statistiques #CommeUneFille peut le faire.

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style

Galerie photo Ces 14 femmes redéfinissent la Beauté Américaine Voyez les images