NOUVELLES
22/07/2015 05:54 EDT | Actualisé 22/07/2015 05:55 EDT

Matt Hughes et Alex Genest au sommet du podium du 3000 m steeple

ASSOCIATED PRESS
Canada's Matt Hughes jumps over a hurdle during the finals of the men's 3000 meter steeplechase at the Pan Am Games in Toronto, Tuesday, July 21, 2015. Hughes won the gold medal. (AP Photo/Mark Humphrey)

es experts savaient le duo canadien du 3000 m steeple explosif. Maintenant, le monde entier est au courant.

Matt Hughes et Alex Genest ont dominé pratiquement de bout en bout la course pour terminer respectivement 1er et 2e, mardi, aux Jeux panaméricains.

Au centre d'athlétisme de l'Université York, pas si loin de son quartier général de Guelph, Genest se sentait comme chez lui.

«Devant une foule canadienne très partisane ce soir, c'est vraiment l'énergie qu'il m'a fallu au dernier tour pour arriver 2e», s'est-il exclamé après la course.

Une prestation qui s'accorde presque en tous points avec ce que le jeune père de Lac-aux-Sables prévoyait.

«C'est une course comme je l'avais prévue, exactement comme mon plan. C'est sûr que je voulais gagner, mais avoir une médaille d'argent, finir 1-2, on ne pouvait pas demander un meilleur scénario. Avoir ma famille dans les estrades, ça arrive tellement peu souvent que je suis extrêmement content d'en avoir profité aujourd'hui », a conclu Genest, épuisé, mais visiblement enchanté.

Hughes, originaire d'Oshawa, a complété la distance en 8 min 32 s 18/100, tandis que le Québécois le suivait de près en 8:33,83.

Campés en embuscade dès le début des hostilités, les Canadiens semblaient se douter que le moment de contrôler la course viendrait rapidement.

À la mi-course, l'Ontarien s'est hissé en tête en augmentant à peine le rythme de ses foulées, Genest ne lui cédant que peu de terrain à l'arrière.

L'Américain Cory Leslie s'est alors immiscé entre les deux comparses et a cru tenir bon jusqu'à la toute fin. Plus frais, Genest a redoublé d'ardeur sur les 200 dernières mètres pour coiffer son rival dans la dernière ligne droite. Leslie repart tout de même avec le bronze (8:36,83).

La récolte canadienne en athlétisme a été faste en ce jour 11 des Jeux panaméricains de Toronto. Hughes et Genest ont contribué aux huit médailles remportées, dont quatre en or.

Un Canadien champion du 10 000 m

Le Canadien d'origine somalienne Mohammed Ahmed a remporté avec éclat la finale du 10 000 m mardi soir.

Ahmed a parcouru les dix kilomètres en 28:49,96, un petit peu moins d'une seconde plus rapidement que son plus proche poursuivant, l'Américain Aron Rono (28:50,83).

Le Mexicain Juan Luis Barrios complète le podium en vertu de son temps de 28:51,57.

L'autre Canadien en lice, Aaron Hendrikx, a terminé l'épreuve en 31:27,16, un temps bon pour le 10e rang.

Holder en bronze au 100 m haies

La Canadienne Nikkita Holder a réussi le meilleur temps de sa saison pour s'emparer de la médaille de bronze du 100 m haies féminin.

Son temps de 12,85 s l'a laissée à un centième de l'Américaine Tenaya Jones et d'une récompense en argent.

En pulvérisant le record panaméricain, une autre Américaine, Queen Harrison, a triomphé de l'épreuve en 12,52 s, une bonne longueur devant tout le monde. Sourire aux lèvres, Harrison savait qu'elle venait de réussir une prestation spéciale.

Phylicia George, l'autre représentante de l'unifolié dans cette finale, a terminé au 5e rang en 13,00 s, le même temps, au centième prêt, que celui de sa demi-finale.

La présence des deux femmes en finale était déjà, en soi, impressionnante.

Face à des tandems américain et jamaïcain de qualité, et quelques autres concurrents d’exception, Nikita Holder et Phylicia George avaient fort à faire pour se qualifier pour la finale du 100 m haies. Les Canadiennes y sont parvenues de belle façon.

George a dû patienter avant d’avoir la confirmation de la bonne nouvelle. Quatrième de la première demi-finale dominée par l’Américaine Tenaya Jones, elle est passée par le repêchage pour atteindre la finale.

Son chrono de 13,00 s lui a valu le sixième temps des demi-finales.

Holder a été un brin plus rapide pour conclure la distance en 12,96 s. Elle a pris le 2e rang de sa vague, derrière la favorite de l’épreuve, l’Américaine Queen Harrison.

La reine a d’ailleurs donné matière à réflexion à ses adversaires. Son temps de 12,72 s semble, de prime abord, inatteignable.

Celle qui a manqué les Jeux olympiques de Londres après des débuts prometteurs à Pékin en 2008 souhaite définitivement se reprendre. Elle a depuis éclipsé toutes les têtes d’affiche, et souvent ses compatriotes, de sa discipline telles que Lolo Jones et Dawn Harper.

Sa démonstration de force en vue des Jeux olympiques de Rio est passée, cette année, par Toronto.

Deux Canadiennes en finale du 800 m

Sans forcer, la Canadienne Melissa Bishop s'est qualifiée pour la finale du 800 m.

Elle se mesurera aux sept autres finalistes, dont sa compatriote Jessica Smith, mercredi soir dans la finale de la spécialité.

Bishop, championne canadienne, a terminé 2e de sa vague dans un temps 2 min 4 s 51/100, à cinq secondes de son record personnel.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La cérémonie des Jeux panaméricains en photos Voyez les images