DIVERTISSEMENT
21/07/2015 02:31 EDT | Actualisé 21/07/2015 02:40 EDT

Le bon dinosaure: première bande-annonce du prochain Pixar

Overdose de dinos? Le bon dinosaure, prochain film de Pixar/Disney, se dévoile dans une bande-annonce, visible ci-dessus, diffusée mardi 21 juillet. L'occasion de suivre les premiers pas du jeune Apatosaure sur Terre. Une planète qui n'a finalement pas croisé la route de l'astéroïde géant soupçonné d'avoir mis fin au règne des puissants sauriens.

Dans le plus pur respect des codes Pixar, Arlo apparaît maladroit et craintif alors que son compagnon de route, Spot, un petit garçon sauvage, est lui très dégourdi. Il faudra s'armer de patience avant d'en savoir plus sur leur périple à travers montagnes hostiles et vallées mystérieuses (suivent-ils le même trajet que Petit-Pied?) puisque le film ne sort que le 25 novembre prochain.

La bande-annonce est illustrée musicalement par la chanson Crystals du groupe Of Monsters and Men. Peter Sohn, le réalisateur, a choisi les voix de Neil Patrick Harris (How I Met Your Mother), de John Lithgow (Trinité dans Dexter), et de Judy Greer.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • «Les Incroyables»: Bob et Helen tentent de sauver leur mariage
    «Les Incroyables»: Bob et Helen tentent de sauver leur mariage
    Pixar

    Sur le papier, Les Indestructibles ressemble à un film de super-héros lambda. Mais, comme le critique ciné de Rolling Stone, Peter Travers, le souligne: "Tous les personnages de dessins animés ne sont pas confrontés à la crise de la quarantaine, aux problèmes conjugaux, à la négligence des enfants, aux craintes d'une future impuissance, aux 'fashion faux pas' et à l'angoisse existentielle." L'accent mis sur "les problèmes conjugaux" en particulier est un choix étrange et nuancé pour un film destiné aux enfants. Bob et Helen Parr (respectivement Mr. Incroyable et Elastigirl) parviennent à sauver le monde -et leur mariage.
  • «Wall-E»: presque tout le film
    «Wall-E»: presque tout le film
    Pixar

    Wall-E n'a probablement pas été le Pixar le plus facile à vendre aux jeunes spectateurs (c'est la plupart du temps une méditation silencieuse sur la culture de consommation et la fin inévitable et dystopique du matérialisme humain...). Mais le film qui en résulte est un chef-d'œuvre, le mariage parfait entre une échelle visuelle démesurée et un soucis chirurgical du détail dans l'élaboration du personnage. Le prologue presque silencieux du film, est la preuve que le studio est incroyablement doué pour raconter des histoires, même si celle-ci est probablement plus appréciée par un public avec des capacités adultes de concentration.
  • «Histoire de jouets 3»: Andy donne les jouets de son enfance
    «Histoire de jouets 3»: Andy donne les jouets de son enfance
    Pixar

    Pendant quelques instants, il semblait plausible que la franchise se termine sur le meurtre brutal de tous ses personnages principaux. Mais si Woody et la bande parviennent à échapper aux griffes de l'enfer, c'est pour finir sur une note plus subtile et plus amère. Lorsque Andy donne ses jouets d'enfance à Bonnie, qu'il joue avec eux une dernière fois puis pars vers l'Université, on se dit que la trilogie a trouvé la conclusion parfaite. Évidemment, il y aura un quatrième volet.