NOUVELLES
19/07/2015 17:00 EDT | Actualisé 19/07/2016 01:12 EDT

Open britannique: Spieth pour gagner et entrer dans l'histoire

L'Américain Jordan Spieth, vainqueur du Masters et de l'US Open, va attaquer le dernier tour de l'Open britannique, lundi, avec un double objectif: gagner un troisième titre majeur d'affilée et entrer dans l'histoire du golf.

"Je suis en roue libre en ce moment. Je vais jouer pour gagner et pour une place, non pas la troisième, mais la première", a affirmé avec assurance le Texan de 21 ans après avoir rendu un excellent 66 dimanche sur le Old Course enfin inondé de soleil après le déluge de vendredi et les vents violents de samedi.

Avec un total de 205, il n'a juste qu'un coup de retard sur le trio de tête composé de l'Irlandais Paul Dunne, du Sud-Africain Louis Oosthuizen et de l'Australien Jason Day.

"Alors, je vais produire mon jeu habituel avec patience, pour rester dans l'ambiance. Si tout ne se mettait en place au début, je vais quand même continuer à dérouler mon jeu et essayer de prendre la tête. Je vais devoir me montrer agressif", a ajouté le jeune Américain, qui comptait cinq coups de retard sur le leader après le deuxième tour, fortement perturbé par le mauvais temps.

En cas de victoire, Spieth rejoindra son compatriote Ben Hogan, seul golfeur à avoir réussi un tel exploit en 1953. Il sera aussi le premier à pouvoir prétendre réaliser le Grand Chelem calendaire avant la dernière étape au Championnat PGA.

Ce serait alors une performance exceptionnelle que ni Jack Nicklaus (18 titres majeurs), ni Tiger Woods (14 majeurs), auquel il est comparé, n'avaient réussi du temps de leur splendeur.

Paul Dunne, un amateur de 22 ans, risque d'être un peu tendre au moment de putter pour la victoire. "C'est surréaliste: je suis leader de +The Open+! Mais je sais aussi que j'ai réalisé ces trois scores. J'espère pouvoir rééditer ma performance demain", a commenté l'Irlandais.

Louis Oosthuizen, 32 ans, est à surveiller de plus près, d'autant qu'il possède la culture de la gagne comme lors de son seul succès en Grand Chelem en 2010, à l'Open britannique justement.

Pour la deuxième fois seulement depuis sa création en 1860, le "British" se terminera lundi à cause des mauvaises conditions climatiques vendredi et samedi.

ak/sk/pyv

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!