NOUVELLES
19/07/2015 11:23 EDT | Actualisé 19/07/2016 01:12 EDT

Cosby a admis avoir acheté le silence d'une femme avec qui il a eu une relation

NEW YORK — Dans un témoignage sous serment prononcé il y a une dizaine d'années, Bill Cosby a admis avoir payé une femme pour qu'elle garde leur liaison secrète et a qualifié de menteuse une des plaignantes.

Ces révélations ont été rapportées par le New York Times samedi. Le quotidien américain a reçu un verbatim de la déposition de M. Cosby dans une poursuite déposée par une ancienne employée de l'université Temple qui soutient avoir été droguée et violée par le comédien et humoriste.

Des extraits de son témoignage, dévoilé par l'Associated Press il y a un mois, révèlent qu'il a admis s'être procuré des sédatifs avec l'intention d'en donner à des jeunes femmes avec qui il voulait avoir des relations sexuelles.

Selon le New York Times, Bill Cosby a dit aux avocats d'Andrea Constand, la plaignante, qu'il était «plutôt bon à lire les gens et leurs émotions dans ces affaires sexuelles romantiques».

Il a admis avoir offert de payer les études de Mme Constand et a payé une autre femme qu'il a rencontrée en 1976. Il aurait aussi transmis de l'argent à une des femmes avec qui il a eu des relations par le biais de son agent, pour ne pas que sa femme soit au courant de ses aventures.

Le responsable des relations de presse de M. Cosby n'a pas immédiatement répondu à une demande d'entrevue, tard samedi.

L'acteur a aussi nié les accusations de dizaines de femmes qui affirment avoir été sexuellement agressées par lui. Dans sa déposition, il a dit que Mme Constand était «une menteuse». Le dame soutient que leur relation a duré quelques années, jusqu'à ce qu'il la drogue et la viole, chez lui en Pennsylvanie.

«Je pense qu'Andrea est une menteuse et je sais qu'elle l'est, parce que j'y étais», a-t-il dit à l'avocate de Mme Constand.

La plaignante a accepté que son nom soit publié.

The Associated Press

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!