NOUVELLES
17/07/2015 10:10 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Wall Street hésite à l'ouverture, partagée entre bons résultats et chute du pétrole

La Bourse de New York hésitait à l'ouverture vendredi, entre des résultats d'entreprises globalement bons, notamment dans le secteur technologique, et une chute des prix du pétrole qui pèse sur les valeurs du secteur: le Dow Jones cédait 0,34% et le Nasdaq gagnait 0,42%.

Vers 13H45 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 60,98 points à 18.059,27 points et le Nasdaq, à dominante technologique, prenait 21,52 points à 5.184,70 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement suivi par les investisseurs, cédait 0,11% à 2.121,89 points.

Jeudi, Wall Street avait fini en hausse et le Nasdaq avait battu un nouveau record grâce au bond de plus de 18% de l'action Netflix, les investisseurs renouant avec l'optimisme grâce à de bons résultats d'entreprises: le Dow Jones avait gagné 0,39% à 18.120,25 points et le Nasdaq 1,26% à 5.163,18 points.

"Toute la nervosité vue sur les marchés ces dernières semaines avec la Chine et la Grèce s'est évaporée, au moins en apparence", commentait Patrick O'Hare, chez Briefing.

Le marché obligataire était en petite hausse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans reculait à 2,345% contre 2,353% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,077% contre 3,147% auparavant.

Pour M. O'Hare, la quasi stabilité du marché obligataire pourrait montrer que les investisseurs hésitent à lancer la Bourse dans une nouvelle phase de hausse.

"Nous soupçonnons que tout le débat sur un plafond de résistance revient sur le tapis. Le marché s'est trouvé plusieurs fois dans cette situation cette année sans arriver à le percer", a-t-il noté.

En tout état de cause, la chute du pétrole, revenu trois mois en arrière avec un baril de WTI cotant à peine plus de 50 dollars, pesait sur de grandes valeurs de la cote, et notamment ExxonMobil (-1,02%)et Chevron (-1,01%), membres du Dow Jones.

En revanche le Nasdaq était porté vendredi par Google (+13,78%), les bons résultats du géant d'internet semblant partis pour porter son action à un nouveau record historique, selon les calculs de S&P Dow Jones Indices.

Outre les résultats d'entreprises, la Bourse bénéficiait également de bonnes nouvelles économiques: en Europe, le Bundestag allemand a donné son feu vert à la négociation du plan d'aide financière à la Grèce et, aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements tout comme les permis de construire ont enregistré de nouveaux bonds, de bon augure pour l'activité économique.

De son côté, l'indice des prix à la consommation a été juste conforme aux attentes avec une petite décélération en juin qui porte l'inflation annuelle à 0,1%, ou 1,8% sans tenir compte des prix de l'énergie et de l'alimentation, se rapprochant lentement de l'objectif de 2% recherché par la Réserve fédérale (Fed).

chr/jld/elm

NETFLIX

EXXONMOBIL

CHEVRON

GOOGLE