NOUVELLES
17/07/2015 13:58 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Visite d'un vice-président cubain à Madrid

Le vice-président cubain en charge de l'Economie et des affaires multilatérales Ricardo Cabrisas a été reçu vendredi par le ministre espagnol de l'Economie Luis de Guindos, une première visite de haut niveau depuis dix ans.

L'entretien officialisé par un communiqué du ministère de l'Economie, s'est déroulé en marge d'un séjour privé du responsable cubain.

Les deux hommes ont posé "les bases d'un accord pour la mise en place de nouvelles conditions (...) concernant la dette à court terme" de Cuba avec l'Espagne, apprend-t-on dans ce communiqué.

Le ministère n'a cependant livré aucun détail sur les modifications de ces conditions, indiquant attendre la ratification de l'accord par le gouvernement des deux pays.

La visite apparaissait dans l'agenda du ministre espagnol jeudi soir, mais sans aucune autre explication officielle. Aucune conférence de presse n'était pas prévue, et vendredi matin l'ambassade de Cuba soulignait encore son caractère privé.

La dernière visite d'un responsable de ce niveau à Cuba remonte à 2005.

Ricardo Cabrisas Ruiz fait une halte à Madrid après un séjour en Angola et avant de repartir pour Cuba, avait-on précisé à l'ambassade cubaine.

L'entretien intervient dans un contexte de rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis, moins d'un mois après la formalisation le 1er juillet par Barack Obama et Raul Castro du rétablissement des relations diplomatiques entre leurs pays, rompues depuis 1961.

L'Espagne, dont le gouvernement conservateur avait été critiqué pour ses atermoiements en matière de rapprochement avec le régime cubain, espère aussi profiter de l'ouverture de son ancienne colonie.

"Cuba représente une nouvelle opportunité pour les investissements espagnols", a d'ailleurs souligné le ministère.

"Dans ce contexte les autorités cubaines et espagnoles travaillent activement à l'élargissement des relations économiques, commerciales et financières", poursuit-on de même source.

L'Espagne avait dépêché au début du mois à La Havane une importante délégation de chefs d'entreprise, dirigée par le ministre de l'Industrie et du Tourisme Jose Manuel Soria.

Cuba et l'Union européenne sont engagés depuis 2014 dans des négociations visant à normaliser leurs relations, discussions que Madrid tente de dynamiser après le retard pris sur les Etats-Unis.

mck/laf/st