NOUVELLES
17/07/2015 03:16 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Tokyo-2020: le Premier ministre japonais ordonne une révision complète du projet de stade

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a ordonné vendredi une révision complète du projet de futur stade olympique pour les jeux de Tokyo-2020, en réponse aux nombreuses critiques sur son coût estimé à près de 2 milliards d'euros.

"En ce qui concerne le nouveau stade national pour les jeux Olympiques et Paralympiques de 2020, j'ai décidé de réviser entièrement le projet et de repartir à zéro", a-t-il déclaré à la presse à l'issue d'une rencontre avec le président du comité d'organisation, Yoshiro Mori.

"J'ai pris cette décision parce que j'ai eu l'assurance que nous pourrons finir à temps la construction. (...) En revanche, le stade ne sera malheureusement pas prêt pour accueillir le Mondial de Rugby" en 2019, a-t-il regretté, tout en réaffirmant le soutien du gouvernement à cet événement.

Initialement, la facture s'élevait à 162 milliards de yens (1,2 milliard d'euros), mais le total est monté à 252 milliards (1,87 md EUR), du jamais vu dans l'histoire du sport: à titre de comparaison, le stade des JO 2012 de Londres a coûté 680 millions de dollars et celui de Pékin 455 millions.

L'architecte japonais Tadao Ando, qui présidait le jury pour le choix du design du nouveau stade fin 2012, s'était lui-même dit surpris jeudi par un tel montant mais avait pris la défense du projet de l'architecte irako-britannique Zaha Hadid, dont l'esthétique futuriste fait aussi débat.

"Nous ne pouvons pas abandonner Zaha. Si nous faisons cela, nous perdrons toute crédibilité à l'étranger", avait-il dit.

hih-alh-anb/uh/jcp