NOUVELLES
17/07/2015 06:08 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Stade olympique coûteux de Tokyo: autres plans ordonnés par le premier ministre

TOKYO — Les plans du futur stade olympique de Tokyo devront être redessinés, l'ordre ayant été donné vendredi par le premier ministre du Japon, Shinzo Abe.

Il a concédé que cela signifiait que les travaux du futur stade ne seront pas complétés à temps pour la présentation des matchs de la Coupe du monde de rugby, en 2019.

Le premier ministre Abe a annoncé sa décision au sortir d'un entretien à son bureau avec Yoshiro Mori, président du comité organisateur des Jeux olympiques de Tokyo de 2020.

Le gouvernement a subi énormément de critiques depuis qu'il a été annoncé que le stade des Jeux olympiques d'été pourrait passer à l'histoire comme l'équipement sportif le plus coûteux au monde. Les dernières estimations des coûts s'élevaient à 252 milliards de yen (2 milliards $ US).

La marque a été établie en 2010, à 1,6 milliard $ US, par le stade MetLife, domicile des Jets et des Giants de New York de la Ligue nationale de football (NFL).

Les plans originaux prévoyaient que le toit du stade de Tokyo soit fait d'énormes arches en acier. Afin de faciliter l'entretien du terrain en gazon naturel, l'extrémité sud de la toiture aurait été translucide pour laisser entrer la lumière du soleil et le sous-sol aurait été muni de systèmes de ventilation et de contrôle de la température.

Il était aussi prévu que les sièges soient mobiles dans ce stade dont la construction devait débuter dans deux mois.

Pour expliquer sa décision, le premier ministre Abe a dit avoir consulté des athlètes et écouté le public. Il songeait depuis quelques semaines déjà à réclamer qu'un stade moins couteux soit construit.

 

The Associated Press