DIVERTISSEMENT
17/07/2015 12:01 EDT | Actualisé 17/07/2015 12:08 EDT

Richard Martineau à CHOI: «Une évidence» selon Philippe Lefebvre, directeur de la station (ENTREVUE)

Courtoisie

L’arrivée de Richard Martineau à CHOI Radio X, où il pilotera à compter du 17 août prochain l’émission du midi, Martineau, en semaine, entre 12h et 14h, était «une évidence», pour Philippe Lefebvre, directeur général de la division Québec de RNC Média et directeur de CHOI.

«Richard travaillait déjà chez nous sur une base hebdomadaire (comme chroniqueur à Maurais Live), explique Philippe Lefebvre, en entrevue avec le Huffington Post Québec. Il est avec nous depuis trois ans et les gens le connaissent bien. Chaque fois qu’on l’entendait à CHOI, les gens nous disaient : «Pourquoi vous ne l’engagez pas? Pourquoi vous ne lui donnez pas plus de glace? Pourquoi on ne l’entend pas plus souvent?» Il faisait déjà réagir très fort auprès de notre auditoire.»

«Dans la tête des gens de Québec, Richard est un gars de Québec, continue Philippe Lefebvre. C’est le plus québécois des Montréalais! Il fait partie de l’environnement médiatique de Québec, avec ses interventions chez nous et sa chronique au Journal de Québec. Les gens ne l’associent pas systématiquement à Montréal.»

Philippe Lefebvre maintient que Richard Martineau n’a pas quitté LCN pour CHOI, que ce n’est qu’après que Martineau ait annoncé qu’il quittait le Québec Matin de LCN que les discussions avec lui se sont mises en branle. Richard Martineau avait déclaré en mai en avoir assez de se lever aux aurores pour être morning man.

«On n’était pas du tout dans le décor au moment où il a pris cette décision. Nous, on a saisi l’opportunité quand on a vu qu’il était disponible, mais on n’était pas en négociations avec lui quand il a annoncé son départ de LCN.»

«Ça faisait déjà quelque temps qu’on cherchait une opportunité et c’était réciproque, ajoute Philippe Lefebvre. Il y avait un intérêt de la part de Richard aussi. Les astres se sont alignés et on est bien contents de l’avoir avec nous à compter de l’automne.»

Contre Normandeau-Duhaime

Lorsqu’on lui fait remarquer que Martineau officiera sensiblement dans le même créneau que le tandem Nathalie Normandeau-Éric Duhaime, qui occupe aussi la case-horaire de mi-journée au FM 93, Philippe Lefebvre éclate de rire.

«Je vous dirais que c’est pas mal eux qui viennent dans le même créneau! (rires) Nous, on n’essaie pas de copier ou de reproduire ce que les autres font. Notre émission ne ressemblera pas nécessairement à Normandeau-Duhaime. Richard est plus cinglant, plus baveux, plus dans le commentaire et l’opinion. C’est de l’actualité, mais à la saveur Richard Martineau. L’émission va se distinguer énormément.»

Richard Martineau conduira sa tribune quotidienne – exclusive à CHOI et non diffusée sur tout le réseau RNC - en direct de Montréal, mais l’animateur sera également amené à se déplacer au gré des manchettes.

«Ce sera en provenance du studio de Montréal, mais il viendra parfois à Québec, indique Philippe Lefebvre. Il va se promener beaucoup. S’il y a des événements majeurs qui surviennent, des tragédies, ou encore au moment des élections fédérales qui s’en viennent, Richard va être appelé à sortir du studio. Évidemment, on ne souhaite pas de drame, mais s’il arrivait quelque chose, Richard se rendrait sur place et couvrirait comme l’actualité régulière. Il sera ni plus, ni moins présent un peu partout. On n’est plus en 1997, la planète s’est rapetissée!»

Carl Monette toujours à CHOI

En ce qui concerne Carl Monette, qui perd ainsi son micro du midi, Philippe Lefebvre assure qu’il figure encore dans les plans de CHOI Radio X, même si on ne lui a pas encore assigné de plage précise.

«Carl va faire partie de la grille, mais il reste encore plein de trucs à attacher et il y a des rumeurs qui courent sur plein de noms. Je ne peux pas confirmer où sera Carl, mais je peux confirmer qu’il fera encore partie de la grille.»

Enfin, Philippe Lefebvre n’a pas souhaité réagir, vendredi, au blâme du Conseil de presse envers Carl Monette, émis plus tôt cette semaine, en raison de propos «sexistes et inacceptables» tenus par Monette en ondes.

«Ce sont des trucs qui datent, et on a déjà pris des décisions au sujet de Carl dans ces dossiers-là, fait valoir Philippe Lefebvre. Ce ne sont pas des nouvelles neuves.»