NOUVELLES
17/07/2015 12:16 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Raul Castro reçoit à Cuba le chef de la diplomatie allemande

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a rencontré le président cubain Raul Castro dans le cadre d'une visite de deux jours à Cuba jeudi et vendredi, ont rapporté les médias d'Etat cubains.

Les deux hommes ont à cette occasion "souligné l'importance" de ce déplacement, le premier d'un chef de la diplomatie allemande depuis la réunification, a rapporté vendredi le quotidien d'Etat Granma.

La rencontre, décrite comme "cordiale", a permis de faire le point sur les nombreux facteurs favorisant "le développement des relations économico-commerciales et de coopération" et sur des questions ayant trait à "l'agenda international", a ajouté l'organe officiel du Parti communiste cubain (PCC) sans fournir plus de détails.

Après avoir signé un mémorandum sur l'établissement d'un mécanisme de consultations politiques, le ministre allemand avait salué jeudi l'avènement "d'une nouvelle base de relations" entre les deux pays, dont les contacts politiques demeuraient rares depuis la chute du mur de Berlin.

Les deux pays sont toutefois d'importants partenaires commerciaux, avec des échanges se montant à 425 millions de dollars en 2013, et l'Allemagne constitue le troisième pourvoyeur de touristes sur l'île (près de 124.000 en 2014), après le Canada et la Grande-Bretagne.

A la tête d'une importante délégation, M. Steinmeier s'est aussi entretenu à La Havane avec plusieurs ministres, dont son homologue Bruno Rodriguez.

Il a également rencontré l'archevêque de La Havane, Jaime Ortega, et des représentants des secteurs scientifique, économique et artistique. Son programme ne prévoyait en revanche pas d'échanges avec la dissidence.

Selon l'agence allemande DPA, la dernière visite d'un ministre allemand à Cuba, celle du ministre de l'Economie de l'Allemagne réunifiée, remonte à 2001.

Cuba et l'Union européenne sont engagés depuis 2014 dans des négociations visant à normaliser leurs relations, et La Havane tente de faire de même avec les Etats-Unis.

rd-ag/abk