BIEN-ÊTRE
17/07/2015 09:27 EDT

Problèmes aux toilettes? 3 questions trop gênantes pour oser les poser

Ljupco via Getty Images
Female seated at a toilet with her pants down isolated on white background

Nous l’avons fait pour vous. Réponses des spécialistes:

Je ne vais pas à la selle tous les jours. C’est normal?

Comme les empreintes digitales, le transit intestinal est propre à chacun. Certains se soulagent jusqu’à plusieurs fois par jour, d’autres deux fois par semaine seulement, explique la gastroentérologue Rebekah Gross, professeur assistant de médecine au centre médical de l’Université de New York. Cela dit, si vous vous sentez souvent ballonnée en dehors des règles, ou si vous remarquez un changement dans votre cycle habituel, n’hésitez pas à consulter.

J’ai envie d’uriner, mais je n’y arrive pas. Pourquoi?

Pour ce faire, votre cerveau doit d’abord en “donner l’autorisation” à votre vessie, explique l’urologue Neil Grafstein, professeur assistant à la faculté de médecine de Mount Sinai Hospital. Cela se produit généralement quand elle est pleine et que vous vous trouvez dans un endroit étudié pour. Votre vessie se contracte alors, les muscles du plancher pelvien se relâchent, et l’urine s’échappe. En revanche, si vous avez une vessie hyperactive, elle se contractera avant d’avoir fait le plein. Vos muscles peuvent également se crisper sous l’effet du stress ou de l’anxiété. Si le problème persiste, vous pouvez y remédier en modifiant votre alimentation (évitez la caféine, l’alcool, les produits acides ou épicés), en faisant des exercices musculaires, ou en rééduquant votre vessie (cette thérapie comportementale implique une certaine assiduité aux toilettes). En tout état de cause, consultez d’abord votre médecin, conseille le docteur Grafstein.

Je pète tout le temps, sauf quand je bois du vin. Pourquoi?

En fait, la plupart des gens émettent des gaz treize à vingt-et-une fois par jour. Ce sont parfois les sous-produits d’une digestion difficile, notamment dus aux fibres, aux édulcorants ou au lactose chez ceux qui ne le tolèrent pas, précise le docteur Gross. Un vent bien sonore peut aussi résulter de l’aérophagie – le fait d’avaler de l’air –, ce qui se produit quand on mange trop vite, qu’on parle en mangeant ou qu’on mâche du chewing-gum. Mais que le vin neutralise vos boules puantes, “là, vous me surprenez”, ajoute le docteur Gross, car le vin produit plutôt l’effet inverse, à cause des sucres que la flore intestinale fait fermenter. À moins qu’après un verre ou deux vous ne soyez déjà plus en état de vous en rendre compte...

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les symptômes de l'intolérance au gluten Voyez les images