NOUVELLES
17/07/2015 17:29 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Open britannique: la pluie en vedette, Woods en difficulté

Une pluie torrentielle, tombée vendredi matin sur le parcours côtier d'Old Course de St Andrews, a volé la vedette aux joueurs dont beaucoup n'ont pas pu terminer leur deuxième tour de l'Open britannique, Tiger Woods étant en grande difficulté.

Deux monstres sacrés de la planète golf ont aussi dit adieu au British sous des tonnerres d'applaudissement en dépit de leur élimination: l'Anglais Nick Faldo (57 ans et six titres majeurs dont trois British) et l'Américain Tom Watson (65 ans, huit trophées dont cinq Opens britanniques).

"J'ai juste essayé de dire merci St Andrews. C'est pour cette raison que j'ai regardé fixement les dieux du golf de St Andrews au trou 17. Et j'ai pensé, merci beaucoup pour tout", a expliqué Faldo qui avait failli de pas prendre le départ du deuxième tour en raison d'une blessure à un doigt.

Tiger Woods, éliminé au cut en juin à l'US Open, risque de connaître une nouvelle désillusion. Après un médiocre 76 jeudi, l'homme aux 14 titres majeurs était à un coup au-dessus du par au 11e trou vendredi lors de l'interruption définitive. Le par devra se situer aux alentours de 144.

Le jeu avait été suspendu pendant plus de trois heures vendredi matin et n'avait repris qu'à 10h00 (09h00 GMT).

Parmi ceux qui ont réussi à terminer leur parcours, c'est l'Anglais Danny Willett qui a rendu la meilleure carte (69). Avec un total de 135, soit 9 sous le par, il comptait deux coups d'avance sur un quatuor composé des Américains Zach Johnson et Robert Streb, de l'Ecossais Marc Warren ainsi que de l'Australien Adam Scott.

L'Américain Dustin Johnson, leader après le premier tour (65), conservait un coup d'avance sur Willett après le 13e trou. Son compatriote Jordan Spieth, vainqueur du Masters et de l'US Open, était un peu en retrait (-5 au 13).

Le mauvais temps en provenance de la Mer du Nord était arrivé sur le parcours côtier à l'heure prévue par la météo, déversant des tonnes d'eau sur les fairways et les greens.

"Tout le monde sait que le temps va se dégrader vendredi et samedi. Alors, je suis ravi d'avoir pu réussir autant de birdies aujourd'hui", a réagi jeudi Dustin Johnson après son premier parcours émaillé de cinq birdies et d'un eagle.

ak/gnf/sk