NOUVELLES
17/07/2015 15:00 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

Mondiaux-2015/Sabre: la Russie proche de la perfection

La Russie a pratiquement réalisé le grand chelem au sabre lors des Championnats du monde d'escrime à Moscou, en remportant trois des quatre titres mis en jeu dans la capitale russe, le seul qui lui a échappé revenant à l'Italie chez les messieurs.

Vendredi, les sabreuses russes étaient opposées en finale aux Ukrainiennes de la championne du monde 2013 et 2014 Olga Kharlan. Un mauvais souvenir pour elles, qui s'étaient inclinées deux ans plus tôt à Budapest contre ces mêmes Ukrainiennes, avec un finish remarquable de Kharlan.

Mais cette année, rien ne pouvait arriver à celles qui sont entraînées depuis 2010 par le maître d'armes français Christian Bauer, et qui avaient réalisé le triplé collectif en 2010, 2011 et 2012.

En finale, le scenario hongrois a failli se répéter, mais la championne du monde Sofia Velikaïa a démontré qu'elle était bien la sabreuse la plus forte du moment. C'est elle, sacrée en individuel il y a trois jours, qui a réussi à faire basculer la situation en faveur de ses coéquipières dans une rencontre entamées difficilement.

Elle a ainsi mis un 9-2 sur son deuxième relais offrant trois précieux points d'avance à la Russie qui ne les a plus lâchés jusqu'à la fin.

La satisfaction d'avoir remporté le titre à domicile se lisait sur les visages des Russes, qui l'an passé à Kazan, avaient cédé dès les quarts de finale contre la France.

Après le titre individuel chez les messieurs décroché mardi par Alexeï Yakimenko, les Russes pouvaient ainsi rêver du grand chelem, à savoir remporter les quatre titres au sabre, mais la Squadra Azzura en a décidé autrement.

Visiblement remontés pour aller enfin chercher un titre collectif qui leur échappait depuis deux décennies, les Transalpins emmenés par leur champion olympique 2004 Aldo Montano ont été intraitables pour s'imposer 45-36.

Souvent placés ces dernières années, l'Italie s'était inclinée en finale contre la Roumanie à Paris en 2010 et contre la Russie à Catane en 2011. Elle a en quelque sorte rendu la pareille aux hôtes russes vendredi soir.

Pour Montano, ce titre mondial par équipes vient compléter sa collection bien remplie, avec le titre olympique individuel en 2004 à Athènes, entraîné à l'époque par Bauer, et le titre individuel remporté à domicile en 2011 à Catane.

Pour la Russie, ces Championnats du monde à domicile confirment une nouvelle fois leur domination de la planète escrime, avec déjà quatre titres sur huit possible remportés.

Samedi, les titres par équipes à l'épée chez les messieurs et les dames seront décernés.

tba/cda