NOUVELLES
17/07/2015 15:53 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

MH-17: Washington réclame justice pour les victimes du crash

L'ambassadrice américaine à l'ONU Samantha Power a réclamé vendredi que les responsables du crash du Boeing de Malaysia Airlines, abattu au-dessus de l'est de l'Ukraine il y a un an, "rendent des comptes".

Dans un communiqué, Mme Power affirme que les Etats-Unis "n'auront de cesse" que les proches des victimes "obtiennent justice".

Elle se réfère à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée juste après le crash, y compris avec le soutien de la Russie, et qui réclame que les coupables soient jugés.

Mais l'ambassadrice n'évoque pas explicitement la création d'un tribunal international pour le faire.

La Malaisie et les Pays-Bas ont lancé l'idée d'un tel tribunal qui serait mandaté par l'ONU, et ont fait circuler un projet de résolution en ce sens au Conseil de sécurité.

Londres a réaffirmé vendredi son soutien à cette initiative mais la Russie, qui dispose d'un droit de veto au Conseil, y est opposée.

Les 298 passagers et membres d'équipage sont morts lorsque l'avion effectuant un vol régulier entre Amsterdam et Kuala Lumpur a été abattu, au cours de l'une des phases les plus violentes des hostilités entre les forces ukrainiennes et les séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

Kiev et les Occidentaux soupçonnent les séparatistes d'avoir utilisé un missile sol-air BUK, fourni selon eux par la Russie, pour abattre l'appareil civil, croyant tirer sur un appareil militaire ukrainien.

Moscou dément toute implication et accuse les militaires ukrainiens.

Les Pays-Bas, d'où étaient originaires la plupart des passagers, et d'autres pays ont rendu hommage vendredi aux victimes.

avz/bdx