NOUVELLES
17/07/2015 10:09 EDT | Actualisé 17/07/2016 01:12 EDT

JO Tokyo-2020: la révision du stade n'aura "pas d'incidence sur sa livraison" (CIO)

La révision du projet de futur stade olympique pour les JO de Tokyo-2020, ordonnée vendredi par le gouvernement japonais, "n'aura aucune incidence sur sa livraison pour les jeux Olympiques et Paralympiques", a indiqué John Coates, vice-président du Comité international olympique (CIO).

Le futur stade est "un projet national, qui servira à la population japonaise pendant de longues années", a déclaré l'Australien John Coates, président de la commission de coordination des Jeux de Tokyo, dans une réaction transmise à l'AFP.

"Voilà pourquoi le gouvernement japonais est le mieux placé pour décider ce qui est approprié pour le stade", a estimé M. Coates.

"Nous prenons acte de la décision du Premier ministre Abe de revoir les plans et de rechercher une solution faisable qui offre un stade avec les meilleures conditions pour les athlètes et les spectateurs", a-t-il poursuivi.

"Nous croyons comprendre que la refonte du projet concernant le stade n'aura aucune incidence sur sa livraison pour les jeux Olympiques et Paralympiques, et nous travaillerons avec le comité d'organisation de Tokyo 2020 pour veiller à ce que le nécessaire pour les Jeux soit livré dans le cadre du plan révisé", a-t-il encore déclaré.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a ordonné vendredi une révision complète du projet de futur stade olympique en réponse aux nombreuses critiques sur son coût estimé à près de 2 milliards d'euros.

Initialement, la facture s'élevait à 162 milliards de yens (1,2 milliard d'euros), mais le total est monté à 252 milliards (1,87 md EUR).

La proposition de l'architecte irako-britannique Zaha Hadid, dont l'esthétique futuriste faisait également polémique, est donc abandonnée, et une course contre la montre lancée pour finir dans les délais, au printemps 2020.

ebe/el